keyboard_arrow_up

GIRO D'ITALIA 2022 AVEC GUILLAUME MARTIN ET SIMONE CONSONNI, UNE ÉQUIPE COFIDIS PRÊTE À BRILLER !

Publié le : 02/05/2022
La formation Cofidis s’apprête à disputer le premier grand Tour de la saison avec ambition. L’effectif permettra de s’illustrer sur tous les terrains avec un ‘pôle sprint’ autour de Simone Consonni et un autre, avec Guillaume Martin, afin de viser des victoires d’étapes en montagne et de se mêler à la lutte pour le classement général.

Retrouver l’élan de l’an dernier. Revivre cette émotion magique d’une victoire d’étape, ce moment de grâce où un coureur, revêtu de rouge et blanc, lève les bras vers le ciel. En mai 2021, sur les routes du Giro, Victor Lafay s’offrait une victoire de prestige à Guardia Sanframondi. Un an plus tard, le premier grand Tour de la saison débutera en Hongrie, traversera la Sicile avant de remonter vers les Alpes, de faire une incursion en Slovénie et de s’achever à Vérone.

 

Guillaume Martin, la pièce maîtresse

Pour la première fois de sa carrière, le Normand disputera le Giro. Son expérience solide des grands Tours (5 participations au Tour de France, 2 à la Vuelta) sera forcément un atout pour aborder ces trois semaines de compétition. Lors de ses 5 derniers Grands Tours, Guillaume a toujours terminé dans le ‘top 20’. Sa progression est constante puisqu’il reste sur deux ‘top 10’, à l’issue de la dernière Grande Boucle (8e) et de la Vuelta (9e).

De retour à la compétition dimanche dernier à Liège-Bastogne-Liège, le grimpeur a réalisé plus de trois semaines de stage en altitude en Sicile, notamment sur les pentes de l’Etna, afin de s’adapter aux routes italiennes. Il fera tout pour se mêler à la victoire de certaines étapes (il y en aura 6 en montagne) et viser le classement général.

Guillaume sera épaulé par toute l’équipe, à l’instar de Pierre-Luc Périchon, Anthony Perez, Davide Villella, Rémy Rochas, très en vue lors de la dernière Vuelta (15e), et Wesley Kreder. Tous ces coureurs, coéquipiers exemplaires, pourront aussi tirer leur épingle du jeu afin de viser une victoire d’étape.

 

Consonni et Cimolai… Mission sprint !

Les arrivées au sprint – 9 étapes dont 2 en Hongrie - seront à coup sûr très disputées sur les routes du Giro. Les occasions ne manqueront donc pas pour s’illustrer et Cofidis aura des atouts en la matière. Simone Consonni en fera partie : 2e lors d’une étape du Tour d’Italie l’an dernier, il s’est illustré en signant 6 ‘top 10’ depuis le début de l’année. Il pourra compter sur le soutien de son compatriote Davide Cimolai, 4e de la dernière étape de Tirreno-Adriatico. Lors des étapes de sprint, toute l’équipe tentera de mettre ces deux coureurs italiens dans les meilleures dispositions, avec la volonté de tout faire pour lever les bras sur la ligne d’arrivée.

ILS ONT DIT

Guillaume Martin : 
« Très heureux de découvrir le Giro »

« L’objectif sera de faire un bon, voire un très bon résultat au classement général. J’espère faire mieux que ma meilleure performance dans un grand Tour (8e). Lors du stage de trois semaines en Sicile et sur les pentes de l’Etna, j’ai bien travaillé, bien roulé. Certes, je n’ai eu qu’un seul jour de course avant le Giro (Liège-Bastogne-Liège) donc ce sera un peu l’inconnu. Mais j’espère monter en pression tout au long des trois semaines et je suis très heureux de découvrir ce grand Tour. Ce sera une première. J’ai de bons souvenirs en Italie pour avoir remporté une étape au Tour de Sicile et une autre au Tour de Toscane. C’est une course qui convient très bien aux grimpeurs et qui devrait me convenir aussi ! » 

Simone Consonni : « prêt et très motivé » 

« Bien entendu, on y va avec un objectif : la victoire d’étape ! L’an dernier, j’avais été très proche de ce succès. Je n’ai malheureusement pas encore eu la chance de m’imposer avec Cofidis et ce serait forcément très particulier d’y arriver au Giro. Je suis très excité à l’idée de débuter ce grand Tour. Je m’y suis préparé avec application, à la fois en m’entraînant seul en altitude et lors de la Coupe du monde sur piste. Je me sens prêt et très motivé ! Cette année, nous avons une équipe très forte qui sera compétitive sur tous les types d’étapes. Nous ferons tout pour avoir une forte cohésion et nous entraider tous les jours afin de donner le meilleur. »