keyboard_arrow_up
GETTY IMAGES
Publié le : 19/09/2021

GRAND PRIX D'ISBERGUES : UNE NOUVELLE VICTOIRE POUR ELIA VIVIANI !

Déjà vainqueur au GP de Fourmies il y a une semaine, le leader italien de Cofidis s’est imposé à nouveau avec brio ce dimanche sur les routes du GP d’Isbergues. Il s’agit de son 7e succès de la saison, le 85e de sa carrière professionnelle et le 12e de la formation Cofidis en cette année 2021.

Une nouvelle fois, Elia Viviani a tout donné et s’est employé pour pouvoir lever les bras et goûter à l’émotion d’une victoire. Le sprinteur italien de 32 ans s’est brillamment imposé lors du Grand Prix d’Isbergues – Pas de Calais ce dimanche après-midi. Il est parvenu à prendre le meilleur sur une concurrence relevée en l’emportant devant Tim Merlier (2e) ou encore Arnaud Démare (5e) ou Giacomo Nizzolo (10e). 

Une belle maîtrise tactique 

La victoire s’est bâtie avec précision et minutie chez Cofidis et tous, coureurs comme staff, ont fait un travail précieux pour y parvenir. André Carvalho a longtemps roulé pour contrôler les échappés, Jempy Drucker, Fabio Sabatini, Szymon Sajnok et Attilio Viviani se sont relayés dans les derniers tours et Simone Consonni a fait un ultime effort pour placer le vainqueur dans les meilleures dispositions. De plus, les mécaniciens se sont affairés, pendant deux tours, pour préparer un vélo disposant d’un plateau de 56 et le mettre à disposition d’Elia, un choix qui s’est avéré décisif sur la ligne d’arrivée. 

Elia Viviani démontre à nouveau tout son talent et sa forme physique affûtée du moment. Il y a quinze jours, il avait profité du Tour du Bénélux pour pouvoir retrouver sa meilleure condition et aborder les prochaines courses du calendrier. Grâce à ce travail au préalable, il a également retrouvé sa capacité à faire la différence sur la ligne d’arrivée. 

Il l’a donc prouvé en l’espace de sept jours en s’imposant à la fois à Fourmies et à Isbergues. Elia Viviani porte à 7 son nombre de victoires cette saison dont 4 depuis août dernier. Champion olympique et champion d’Europe, il compte désormais 85 succès chez les professionnels. Ce succès permet également à Elia de prendre la tête de la Coupe de France (150 pts) devant Dorian Godon (140 pts) et Benoit Cosnefroy (90 pts). 

Ces 2 victoires en terre nordiste permettent à l’équipe Cofidis de compter 12 succès depuis le début de la saison. L’équipe surfe actuellement sur une dynamique particulièrement porteuse : en plus d’Elia Vivani, Christophe Laporte s’est également imposé cette semaine au GP de Wallonie. Les coureurs et le staff feront tout pour prolonger cet enthousiasme jusqu’à la fin de saison et continuer à briller.

ILS ONT DIT

Elia VIVIANI, 1er : "Je suis très heureux de cette victoire. C’est une très bonne période en ce moment pour moi après les Jeux Olympiques. Le moral est au beau fixe et ma condition est vraiment optimale. On sent que l’équipe est très soudée autour de moi et ça me facilite beaucoup la tâche. Aujourd’hui encore, ils ont fait un sacré travail : André Carvalho s’est battu toute la journée, Attillio, Szymon, Jempy, ‘Saba’ et Simone se sont employés jusqu’au bout. Ensuite, c’était un sprint très rapide et Simone m’a aidé à rester dans le rythme. À l’arrivée, c’est une nouvelle victoire ! Désormais, il va me rester au minimum quatre courses qui me correspondent bien à faire avant la fin de saison. J’ai vraiment envie de donner le meilleur jusqu’au bout !"

Alain Deloeil, directeur sportif : "Ce dimanche, on ne peut qu’être très heureux ! Nous savions qu’il fallait avoir une approche différente qu’à Fourmies. Là, on a tenté de filtrer les échappés dès le départ. Ensuite, avec la FDJ, Alpecin et Qhubeka, on a mis chacun mis un coureur à rouler. Nous, c’était Andre Carvalho qui a fait un gros boulot toute la journée. Ensuite, dans la 2e partie de course, Elia m’a demandé de changer de vélo. Grâce à un travail précieux des mécaniciens, on lui a préparé un vélo avec un plateau de 56. Cela a contribué à le faire gagner, tout comme l’investissement en fin de course d’Atilio, Jempy, Szymon, Fabio et de Simone. Une nouvelle fois, le succès est collectif. Et on peut être fiers de notre équipe ! Au delà de la victoire, il faut retenir le nom des sprinters qu’Elia a battu en 1 semaine : Ackerman, Gaviria, Merlier ou encore Démare. Bravo à lui !"