keyboard_arrow_up
Mathilde L'Azou
Publié le : 20/07/2021

DESTINATION TOKYO POUR DE NOMBREUX COUREURS COFIDIS !

La formation Cofidis sera particulièrement bien représentée lors des Jeux Olympiques et des Jeux Paralympiques qui se disputeront à Tokyo au Japon à partir de vendredi prochain. Un nouveau défi et une nouvelle opportunité de briller en perspective. État des lieux avant l’embarquement immédiat !

LES JEUX OLYMPIQUES ET PARALYMPIQUES EN BREF

Cyclisme sur route - Course en ligne 
Guillaume Martin (France) 
Jesús Herrada (Espagne) 
Simon Geschke (Allemagne)

Cyclisme sur piste 
Elia Viviani (Italie) 
Simone Consonni (Italie)

Cyclisme sur piste handisport 
Katell Alençon (France)

 

Ils vont vivre le rêve de nombreux athlètes à travers le monde. La cérémonie d’ouverture, le maillot national à revêtir et l’envie de se transcender pour son pays... De nombreux coureurs de l'équipe Cofidis ont en effet rendez-vous à Tokyo pour les Jeux Olympiques et les Jeux Paralympiques.

Trois Cofidis dans la course en ligne  

Guillaume Martin, leader de la formation Cofidis et meilleur Français du Tour de France, a embarqué dès dimanche soir, à l'issue du Tour de France. Le Normand sera l’un des fers de lance de l’équipe dirigée par Thomas Voeckler. Lors de la course en ligne olympique, il aura le plaisir de courir aux côtés de son coéquipier Simon Geschke (qui embarque ce lundi) et de l’Espagnol Jesús Herrada.

Dans le vélodrome qui accueillera les épreuves de cyclisme sur piste, deux coureurs Cofidis tenteront d'offrir à l'Italie une médaille d'or : Elia Viviani et Simone Consonni. Champion olympique en titre en Omnium, Le leader de la formation Cofidis, Elia Viviani aura l’honneur d’être le porte-drapeau de l’équipe italienne lors de la cérémonie d'ouverture. Cette année, il sera aligné à la fois en Omnium, en Poursuite et en Madison. Dans cette dernière catégorie, Elia Viviani sera associé à son coéquipier et compère, Simone Consonni pour une équipe 100% Cofidis. 

Katell Alençon aussi veut briller

De plus, aux Jeux Paralympiques qui auront lieu du 24 août au 5 septembre, Katell Alençon rêve d'offrir à la France une médaille olympique. La cycliste handisport s’était distinguée en juin dernier lors des championnats du monde disputés à Cascais, au Portugal. Elle avait remporté la 2e place du contre-la-montre et la médaille de bronze lors de la course-en-ligne. Désormais, elle rêve d’une distinction olympique !

La présence de ces six coureurs Cofidis démontre à quel point l’équipe UCI World Tour fait partie des meilleures formations du circuit, avec des coureurs qui feront tout pour nous offrir les plus belles des émotions.

 

 

ILS ONT DIT

Guillaume MARTIN : "Les Jeux Olympiques, ça représente le graal dans une carrière et presque dans une vie. C’est un événement majeur qui m’a fait rêver enfant, qui m’a fait aimer le sport. Jeune, y participer était totalement inenvisageable et me dire que j’y suis, c’est assez fou. En partant ce dimanche, l’enchaînement s’articule bien et va nous permettre dès l’arrivée d’être réglés sur l’horaire japonais. Je sens que l’équipe de France nous a mis dans les meilleures dispositions pour bien récupérer, nous adapter et aborder sereinement la course. Certes, nous ne sommes pas favoris mais nous avons des armes à faire valoir et sur une journée, on ne sait pas ce qu’il peut se passer ! Ce sera une course de mouvement, tactique et on pourra tirer notre épingle du jeu."

Elia VIVIANI : " Le fait d’être le porte-drapeau de l’Italie fait déjà de ces Jeux Olympiques un rêve pour moi. Après, je vais tout faire pour défendre mon titre de champion olympique. Mes ambitions sont donc particulièrement élevées. Je sais que je débuterai en Omnium et en Madison avec Simone Consonni. Nous avons également la chance de faire équipe à la poursuite où nous visons là aussi une médaille. Mon rêve, ce serait de rééditer l’exploit de remporter une médaille d’or à l’omnium. Et puis je vais avoir au total trois opportunités pour briller, alors que je n’en avais qu’une à Rio. Depuis la fin du Giro, je me suis entraîné au maximum sur la piste afin d’être prêt pour ce grand rendez-vous. J’espère que ça va payer ! "

Katell ALENÇON : "C’est une grande fierté pour moi de participer aux Jeux paralympiques et de représenter mon pays. Il s’agit de la plus grande compétition qui peut exister donc c’est vraiment extraordinaire d’y être. J’espère beaucoup pouvoir faire un ‘top 5’ au contre-la-montre, voire mieux même si la médaille sera difficile à aller chercher. Concernant la course en ligne, il n’y a pas d’objectif précis mais je sais que tout peut se passer. Dans les prochains jours, je vais participer à quelques compétitions avant d’aller en stage en montagne. Je me sens très bien et pour l’instant, je ne suis pas vraiment stressé par la perspective des Jeux Paralympiques, donc tant mieux !"

Cédric VASSEUR, manager général : "C’est une belle satisfaction pour l’équipe Cofidis de voir six de nos coureurs sélectionnés pour ce rendez-vous planétaire. Cela prouve que notre effectif est de très bonne qualité. J’espère que nos coureurs porteront dignement les couleurs de leurs nations respectives. On annonce une course difficile et je sens que la motivation est vraiment présente au sein de notre groupe. Je suis persuadé que nos coureurs Cofidis auront leur mot à dire à Tokyo."