keyboard_arrow_up
Mathilde L'Azou
Publié le : 15/07/2021

TOUR DE FRANCE - ÉTAPE 18 GUILLAUME MARTIN CONSOLIDE SA PLACE DANS LE 'TOP 10' !

À l’issue de l’ultime étape de montagne, le leader de la formation Cofidis a conforté sa place dans le ‘top 10’ du classement général, au 8e rang. De bon augure à trois jours des Champs-Élysées pour celui qui reste l’actuel meilleur Français de ce Tour de France.

C’était le genre de journée où tout aurait pu basculer. Parce que le ciel était lourd, parce que les favoris se sont à nouveau expliqués, que le rythme était encore effréné et surtout, que les efforts se répètent désormais depuis dix-huit jours.

Guillaume Martin a assuré 

Pourtant, Guillaume Martin a tenu bon. Fidèle à lui-même, il a parfaitement géré son effort dans les ascensions, gardant un rythme constant et conservant sa place parmi ceux qui évoluent dans la même catégorie : les dix meilleurs du classement général. Si son visage était marqué par l’effort, le large sourire qui l’égayait démontrait qu’un sacré pas avait été fait pour conserver cette place d’honneur jusqu’aux Champs-Élysées dimanche prochain.

D’un point de vue comptable, il est 8e à 12 min 46 sec de Tadej Pogacar et avec 1 min 2 sec d’avance sur son premier poursuivant, Pello Bilbao. S’il parvenait à conserver sa position jusqu’à Paris, ce serait le meilleur résultat de sa carrière au Tour de France, marquant une nouvelle fois sa progression au plus haut niveau.

Pierre-Luc Périchon tente sa chance

Un peu plus tôt, alors que le ciel était plus clair et que le temps des grandes explications n’avait pas encore débuté, c’est Pierre-Luc Périchon qui s’était illustré. Le Haut-Savoyard s’était allié à Julian Alaphilippe pour rattraper les hommes de tête pendant un temps. 

Sur la ligne d’arrivée chez Cofidis, il y avait des sourires : Guillaume Martin a tenu à remercier ses coéquipiers un par un pour leur travail précieux et leur implication de tous les instants. Cette place dans le "top 10" est un peu la leur : il faudra désormais rester concentré et vigilant ces trois prochains jours avant de pouvoir la savourer pleinement. 

 

 

ILS ONT DIT

Guillaume MARTIN : "C’était la dernière étape de montagne et comme on s’y attendait, elle était brutale et très mouvementée. Ça n’a pas arrêté de la journée avec les batailles pour les différents maillots distinctifs. Heureusement, j’avais plutôt des bonnes jambes aujourd’hui. J’ai passé le col du Tourmalet assez confortablement et dans la montée finale, j’avais encore de bonnes sensations. Le tempo était vraiment élevé donc il n’y avait pas grand-chose d’autres à faire que suivre. Le « top 10 » semble plutôt assuré. C’est une satisfaction et ça marque une progression dans ma carrière. C’était un Tour assez particulier pour moi : je venais pour une étape, j’ai tenté d’aller dans les échappées et finalement je vais chercher ce « top 10 » qui se refusait à moi depuis le début de ma carrière. C’est une réelle satisfaction !" 

Christian GUIBERTEAU, directeur sportif : "Encore une fois, nous avons eu un coureur à l’avant. Même si le début de course a été mouvementé comme toujours, Pierre-Luc a pu prendre part à l’échappée. Ensuite, le tempo s’est accéléré crescendo. On a toujours peur de vivre un « jour sans » mais ce n’est pas arrivé à Guillaume. Il a su gérer son effort et conforter sa place dans le ‘top 10’. Ce n’est pas fini pour cette position au classement général, il reste encore le contre-la-montre mais l’équipe continue à être dans une bonne dynamique et on va tout faire pour la conserver jusqu’à Paris dimanche. Malgré l’enchaînement des efforts, l’équipe est toujours au complet et a su résister aux difficultés passagères. On ne peut que féliciter nos coureurs pour leur abnégation et leur travail."