keyboard_arrow_up
Mathilde L'Azou
Publié le : 14/07/2021

TOUR DE FRANCE - ÉTAPE 17 ANTHONY PEREZ, LE JOUR DE FIERTÉ NATIONALE

Face à ses proches, à domicile, Anthony Perez s'est offert un sacré numéro. Initiateur de l'échappée du jour, seul en tête à 6 km de l'arrivée, il a fait plus que jamais honneur à ses couleurs. Retour sur une journée haute en couleurs et riche en émotions.

Le col du Portet, ses pentes abruptes, sa foule joyeuse et bigarrée. C'était le décor de sa dernière bataille de la journée, celle où il fallait chercher des ressources insoupçonnés, celle où il se devait continuer à briller, quelques minutes de plus. Anthony Perez a tout donné, son visage trahissait la douleur, l'eau qu'il s'aspergeait ne changeait rien. À moins de 7 km de l'arrivée, le train des leaders a mis un terme à son échappée belle mais les souvenirs étaient déjà là, les honneurs aussi et la fierté, surtout, d'avoir marqué de son empreinte ce jour de fête nationale. 

Ainsi s'est achevée la journée d'"Antho", débutée par un sourire, l'annonce de la prolongation de son contrat (pour deux ans), les plaisirs de rouler à domicile et sous les yeux de ses proches. Il s'offre le premier podium de l'équipe sur ce Tour de France en remportant avec panache le Prix de la combativité. Il ajoute aussi un nouveau temps fort à la collection de Cofidis sur le Tour de France, après la 4e place de Pierre-Luc Perichon et les nombreuses échappées, de Jelle Wallays à Ruben Fernández.

Et pendant ce temps, Martin assure

Dans le même temps, Guillaume Martin, fidèle à lui-même, tenait bon parmi les favoris. Légèrement distancé en fin d'étape, il reste dans le match pour le "top 10", à la 9e place et celle de meilleur Français.

La bataille reprendra demain et elle sera toute aussi féroce, à s'y perdre en superlatifs. 129,7 km au programme, quatre cols dont deux de hors catégories : une nouvelle journée pour les braves est déjà attendue.

 

ILS ONT DIT

Anthony PEREZ : "J'avais à cœur d'intégrer l'échappée et j'ai eu le flair pour le faire. C'était un bonheur d'être devant et forcément, j'ai pensé à me battre pour la victoire d'étape. J'ai tout fait à 100% et j'ai été repris pas loin de l'arrivée. Ça fait partie du vélo et je me suis régalé aujourd'hui. Un 14 juillet, devant ma famille, c'était vraiment un grand moment. Et puis il s'agissait de mon premier podium sur le Tour de France et c'est juste magique !"

Guillaume MARTIN : " À l'image de mon Tour cette année, je suis régulier sans être exceptionnel. Je me suis accroché au mieux pour limiter les écarts. J'ai fait une grande partie de la dernière montée seul, en essayant de gérer mon effort au maximum. Je vais tout donner demain pour essayer de m'accrocher à ce "top 10". Sur une arrivée comme celle-là, Tadej Pogacar est intouchable donc ce serait illusoire de viser une victoire d'étape. Pour moi, la priorité est simple : c'est de rester bien placé au classement général !"