keyboard_arrow_up
Mathilde L'Azou
Publié le : 07/07/2021

TOUR DE FRANCE - ÉTAPE 11 COFIDIS DANS LE BON TEMPO !

Les coureurs Cofidis se sont illustrés dans cette étape inédite du Tour de France avec une double ascension du Mont Ventoux. Pierre-Luc Périchon a fait partie de l’échappée, Anthony Perez est passé 2e en haut de la 1ère montée du géant de Provence alors que Guillaume Martin, 12e de l’étape, conforte sa place de meilleur Français au classement général.

Elle s’est fait attendre et a fini par pointer son nez pour l’une des étapes-reines. La chaleur a fait une entrée triomphale sur ce Tour de France, avec plus de 35°C sur le macadam, au moment où le peloton se devait d’avaler 198,9 km et deux montées du Mont-Ventoux. 

L’excitation des grands moments était palpable au départ de Sorgues et les visages étaient concentrés chez Cofidis. La formation nordiste n’a pas tardé à faire partie des animateurs de la course. Une attaque de Geschke, une autre de Perez qui intègre un groupe de quatre coureurs puis Pierre-Luc Périchon dans le rôle des poursuivants. Le Toulousain et le Haut-Savoyard ont ensuite fait parti du groupe d’échappés de 17 coureurs qui est partie à l’assaut du géant de Provence. 

Le numéro d’Antho’, la belle performance de Guillaume 

Anthony Perez réalise ensuite un sacré numéro, en s’offrant le luxe de passer 2e au sommet de la 1ère montée du Mont Ventoux, juste derrière Julian Alaphilippe. Il finira finalement par lâcher prise au pied de la 2e ascension. Dans un final particulièrement délicat sur les pentes du géant, Guillaume Martin s’est longtemps accroché avec le groupe maillot jaune. Il termine au forceps à la 12e place. 

Ce résultat lui permet de consolider sa présence dans le top 10, au 9e rang à 9 min 29 sec du maillot jaune, Tadej Pogačar. Le Normand reste ainsi le meilleur coureur français au classement général après cette journée particulièrement éreintante pour les organismes.

 

 

L'ETAPE DE COFIDIS EN BREF

KM 7 - Dans un peloton particulièrement agité, Simon Geschke tente d’attaquer, en vain. 

KM 44 - Anthony Perez parvient à revenir sur les deux hommes de tête, Julien Alaphilippe et Dan Martin dans la côte de Gordes.

KM 60  - Alors que les 4 hommes de tête, dont Anthony Perez, comptent près de 2 min sur le peloton, Pierre-Luc Périchon fait partie d’un groupe de poursuivants avec Van Aert.

KM 100 - Regroupement en tête de course avec 17 coureurs dont nos deux coureurs, Anthony Perez et Pierre-Luc Périchon qui ont 5min15 d'avance sur le peloton.

KM 110 - 7 hommes s'échappent en tête dans la 1re montée du Mont-Ventoux dont Alaphilippe, Van Aert et Anthony Perez.

KM 124 - Au sommet de la 1ère ascension du Mont Ventoux, Alaphilippe passe en tête suivi de quelques mètres par Anthony Perez, à la forme toujours aussi éclatante.

KM 148 - Longtemps échappé, Pierre-Luc Périchon retrouve le peloton afin d’épauler Guillaume Martin.

KM 161 - Anthony Perez, qui a longtemps tenu parmi les hommes de tête, finit par être distancé.

KM 168 - Alors que le groupe maillot jaune s’amenuise grandement, Guillaume Martin est le seul Français à s’y accrocher encore.

KM 198 - Guillaume Martin en termine, seul et franchit la ligne à la 12e place, ce qui lui permet de conforter sa place dans le ‘top 10’ au classement général.

 

 

ILS ONT DIT

Guillaume MARTIN : « Ça a été une étape très rapide : je pense qu’au bout d’une heure de course tout le monde était déjà bien entamé ! Ensuite, on a eu un schéma de course assez classique avec Ineos qui a fait le tempo. Je me suis accroché comme j’ai pu, c’était un rythme assez élevé. J’avais pour objectif de m’accrocher jusqu’au Chalet Reynard en me disant qu’on aurait du vent de face ensuite, mais ça a encore accéléré, un peu trop pour moi. Je reste satisfait de mon étape, il n’y avait plus beaucoup de coureurs quand je lâche. C’est en effet la première étape que je joue avec les favoris. Je compte sur ma régularité pour faire un bon classement général même si je n’oublie pas notre objectif majeur : remporter une victoire d’étape.  »

Anthony PEREZ : « J’avais un manque d’énergie avec tous les efforts consentis et le froid ressenti le week-end dernier mais je reste très satisfait de ma condition physique aujourd’hui. Nous avions pour mission d’aller dans l’échappée et nous étions deux à y être présents avec Pierre-Luc, ce qui était bien. Quand on est sortis à quatre, je me suis dit que ça allait être long ! (rires) Ensuite, on a été rejoints par plus d’une dizaine de coureurs. On s’est bien entendu, j’ai attaqué avec Alaphilippe dans le premier passage du Mont Ventoux. J’ai essayé de faire au mieux mais il me manquait du jus dans le final. Mais je vais retenter ma chance ! »

Christian GUIBERTEAU, directeur sportif : « Notre plan initial a vraiment bien fonctionné. À part Guillaume, on avait donné carte blanche aux autres coureurs pour suivre les coups. Avec Anthony et Pierre-Luc aux côtés de gros clients, on était plus sereins ! Anthony, qui était exceptionnel dans les Alpes, a une nouvelle fois été devant et a montré sa grande motivation. Et puis on n’a pas à rougir de la prestation de Guillaume qui confirme sa position parmi les dix meilleurs coureurs du Tour de France. »