keyboard_arrow_up
Mathilde L'Azou
Publié le : 30/05/2021

CRITÉRIUM DU DAUPHINÉ - GUILLAUME MARTIN VIGILANT

Avec sérieux et concentration, les coureurs Cofidis ont passé cette première étape sans encombre. Une façon de se ménager et de se préparer aussi pour la 2e étape accidentée où ils espèrent tirer leur épingle du jeu.

Un mercure qui dépassait les 20°C, un ciel dégagé et des plaines verdoyantes : le départ du Criterium du Dauphiné a offert ce dimanche un avant-goût de l’été. Pour débuter, les coureurs devaient parcourir trois boucles autour d’Issoire, soit 182 km. Une étape qui avait valeur de mise en jambe pour l’équipe Cofidis, bâtie tout au long de la semaine pour permettre à son leader Guillaume Martin de briller.

Dans le vif du sujet dès demain 

Les coureurs sont restés vigilants dans le peloton tout au long de la journée. En fin d’étape, alors que le peloton était légèrement plus nerveux, Guillaume Martin, Anthony Perez et Simon Geschke ont été bien protégés par leurs coéquipiers dans les premières positions. Ils ont ainsi terminé l’étape sans encombre et peuvent se projeter déjà sur la 2e étape.  

Demain, 172,8 km sont au programme entre Brioude et Saugues. L’étape est accidentée, avec six cols répertoriés, et il faudra être particulièrement concentrés pour éviter les pièges et les changements de rythme. Cela pourrait permettre d’en savoir un peu plus sur les prétendants du classement général. Et chez Cofidis, on fera tout pour être de la partie.

 

ILS ONT DIT

Guillaume MARTIN : « L’essentiel, c’est qu’il n’y ait pas eu de problème ! Ce sont des étapes qui sont souvent nerveuses et c’était important de bien prendre nos marques. C’était une bonne mise en jambe avant des étapes un peu plus dures. Demain, le profil est plus propice aux grimpeurs et ça peut davantage me convenir. La dernière bosse est aussi plus proche de l’arrivée, ce qui peut favoriser des offensives. J’espère avoir de bonnes jambes et pourquoi pas aller chercher un résultat dès demain. » 

 

Alain DELOEUIL, directeur sportif : « C’était une étape qui a souri aux échappés, contrairement à ce qu’on aurait pu penser. Cela nous a permis de nous mettre en route dans ce Critérium du Dauphiné. Guillaume Martin, Anthony Pérez et Simon Geschke ont été bien protégés par l’équipe. Ils ont démontré que leurs conditions étaient au rendez-vous. Demain, on entre déjà dans le vif du sujet. Une hiérarchie va probablement s’établir au classement général et je suis confiant sur les capacités de l’équipe à répondre présent. »