keyboard_arrow_up
Publié le : 12/05/2021

GIRO - ÉTAPE 5 UN NOUVEAU PODIUM POUR VIVIANI !

À Cattolica ce mercredi, l’équipe Cofidis a une nouvelle fois démontré qu’elle jouait les premiers rôles au sprint. Elia Viviani termine 3e, son 3e ‘top 5’ depuis le début de ce Giro. L’Italien est désormais 2e au classement par points. Avant une nouvelle étape de montagne, demain, Nicolas Edet est actuellement 5e et 1er Français au classement général.

Au lendemain d’une journée dantesque, où les corps ont été soumis à rude épreuve sous une pluie fine et continue, l’étape du jour promettait d’être moins exigeante (seulement 200 mètres de dénivelé) et surtout de s’achever par un sprint massif à Cattolica au bord de l’Adriatique. Alors, il a fallu se montrer patient et attendre une grande explication entre les spécialistes de l’exercice. 

 

 CONSONNI, LE GRAND NUMÉRO 

Au briefing, tous les coureurs Cofidis étaient déterminés à épauler Elia Viviani. Et le plan a été suivi : à moins de 7 km de l’arrivée, ils étaient quatre à entourer le sprinteur italien. À mesure que la ligne s’approchait, Attilio Viviani et Fabio Sabatini ont aidé l’ex-champion d’Europe. Puis, c’était au tour de Simone Consonni de réaliser un grand numéro pour mettre Elia sur orbite. Sur la ligne, le champion olympique s’incline de peu. Il démontre sa régularité : il a toujours terminé dans le ‘top 5’ lors des trois sprints disputés depuis le départ.

Au classement de « cyclamen », le classement par points, Elia Viviani est désormais 2e, à seulement 4 unités de Giacomo Nizzolo. Par ailleurs, Nicolas Edet gagne une place au classement général, la conséquence de la malheureuse chute de Joe Dombrovski. Le Sarthois reste le meilleur Français du classement général.

Demain, le Giro se poursuit et la route va à nouveau s’élever. Le programme entre la grotte Di Frasassi et Ascoli Piceno s’annonce copieux : 160 km, trois cols et une montée finale de 3 km avec 7,7% de moyenne. Nos jeunes grimpeurs Victor Lafay et Rémy Rochas espèrent tenter leur chance alors que Nicolas Edet tentera de rester dans le rythme des meilleurs. 

 

ILS ONT DIT

ELIA VIVANI, 3e de l’étape : « C’était une journée nerveuse avec le vent. Dans le final, on était bien positionné. Dans le dernier virage, nous étions autour de la 10e position avec Simone. Simone a été très bon pour rester calme et me permettre de faire le sprint dans les meilleures dispositions. C’était le meilleur travail qu’on puisse espérer dans le final. Après, Caleb (Ewan) était le plus rapide aujourd’hui. Il s’agit d’un nouveau bon résultat, on marque aussi des points au classement de meilleur sprinteur. Jour après jour, on démontre qu’on est dans le match. » 

 

ROBERTO DAMIANI, directeur sportif : « Étape après étape, Elia Viviani est toujours plus présent, toujours plus sûr de ses moyens. Simone Consonni a une nouvelle fois été exceptionnel, il a fait un travail incroyable. Il faut rappeler que le final était très dangereux et nous n’avons pas eu de chutes à déplorer. Aujourd’hui, on était proche de la victoire mais nous savons que ça ne suffit pas et qu’il faut gagner. Demain, c’est un Giro différent qui aura lieu. Rémy, Victor et Nicolas feront tout pour être présents dans les ascensions. Ce sera une étape dure en matière d’intensité mais on fera tout pour donner le meilleur.