keyboard_arrow_up
Nicolas Edet rentre dans le top 10 du général.
GETTY IMAGES
Publié le : 11/05/2021

GIRO - ETAPE 4 NICOLAS EDET, L'ÉCHAPPÉE BELLE !

Dans une étape dantesque disputée sous la pluie, Nicolas Edet a intégré l’échappée du jour. Il a franchi la ligne au 7e rang et s'est hissé à la 6e place du classement général (1er Français). Le Sarthois offre ainsi à Cofidis son 3e ‘top 10’ consécutif dans ce Giro. Demain, place à un sprint massif et à une nouvelle occasion de briller !

Depuis le départ samedi de Turin, ce Giro n’offre pas vraiment la Dolce Vita espérée en Italie. La météo n'a pas été clémente et il a fallu revêtir les vestes de pluie à nouveau. Mais cela n’a pas entamé la motivation des coureurs Cofidis, omniprésents depuis le début de l’épreuve avec les deux ‘top 5’ signés Elia Viviani (3e et 4e).

NICOLAS EDET, 1er FRANÇAIS AU GÉNÉRAL


Nicolas Edet faisait partie de ceux qui ont prêté main forte au sprinteur italien ces deux derniers jours. Aujourd’hui entre Placenza et Sestola, sur un terrain qui lui convenait, il a saisi sa chance pour s’illustrer. Après une trentaine de kilomètres du départ de Piacenza, le Sarthois a intégré un groupe de contre-attaquants avant de retrouver les hommes de tête. Il a ensuite composé l’échappée du jour avec 24 coureurs. Nicolas Edet était l’unique représentant français de ce groupe qui comptait 12 nationalités.


Demain, les coureurs mettent le cap sur la côte est de l'Italie. Direction le village de Cattolica, la ‘reine de l’Adriatique’. En revanche, pas question de profiter des kilomètres de plages qui feront le plein cet été. Le scénario, à l’issue de 177 km, est propice à une nouvelle grande explication entre sprinteurs et ça tombe bien : Elia Viviani, aidé par tous ses coéquipiers, espère bien en faire partie et s'offrir une 6e victoire d'étape sur les routes du Giro. 


ILS ONT DIT

 

NICOLAS EDET : « C’était une journée de fou ! On a eu de la pluie dès le départ et ça s’est quasiment jamais arrêté. Dans l’échappée, ça a roulé fort et dans la dernière montée, ça s’est fait à la jambe. J’étais au maximum, je ne sentais presque plus mes doigts, mes bras… Ça s’est fait au courage et j’ai tout donné. C’est dommage mais je n’ai pas de regret à avoir. Je suis forcément content : c’est rare qu’une échappée de 25 coureurs aille au bout dès la 4e étape. Je sais que mon état de forme va monter crescendo et encore plus la 2e semaine !  »

JEAN-LUC JONROND, directeur sportif : « C’était une très bonne journée. On a assisté à une très belle étape de nos grimpeurs. Victor et Rémy ont tenté leur chance et c’est finalement Nicolas qui a réussi à intégrer l’échappée. Il a tout donné et fait son maximum jusqu’au bout. Il n’a rien à se reprocher, il a fait un très beau numéro. Nicolas est 6e au général et surtout il est dans une forme ascendante. C’est de bon augure pour la suite ! Par ailleurs, Elia, Simone, Fabio et Attilio sont parvenus à rentrer dans les délais sans encombre. Désormais, ils vont tous s’attacher à bien récupérer et à se mettre dans les meilleures dispositions pour faire un très beau sprint demain autour d’Elia Viviani. »