keyboard_arrow_up
Elia Viviani termine 4e de l'étape du jour.
GETTY IMAGES
Publié le : 10/05/2021

GIRO - ETAPE 3 NOUVEAU 'TOP 5' POUR ELIA VIVIANI !

Dans un final éprouvant, l’équipe Cofidis s’est battue jusqu’au bout sous l’impulsion de Simone Consonni. À quelques mètres de Taco Van Der Hoorn, qui s’est imposé en solitaire, Elia Viviani termine 3e du sprint et donc 4e de l’étape du jour. Avec ses coéquipiers, il continue de démontrer qu’il faudra compter sur Cofidis dans les prochains jours.

Le Giro poursuit sa route et le ciel s’est assombri ce lundi. De la pluie au départ à Biella, des difficultés et du vent en fin d’étape : il fallait être particulièrement concentré pour tenir le coup et éviter de se faire surprendre dans un final piègeux. Au lendemain d’une belle étape, marquée par la 3e place d’Elia Viviani, les coureurs Cofidis ont répondu au défi en restant toujours attentifs. 

 

L'INCROYABLE EFFORT DE CONSONNI 

Dans les derniers kilomètres, tous se sont attelés à suivre le plan édicté lors du briefing. Les grimpeurs, Nicolas Edet, Victor Lafay et Rémy Rochas ont fait un travail précieux afin qu’Elia reste constamment dans le premier groupe. Puis, c’est Natnael Berhane qui s’est positionné à l’avant du peloton à une dizaine de kilomètres de l’arrivée.

Simone Consonni s’est ensuite activé pour remonter Elia Viviani en tête de peloton avant l'ultime difficulté. Dans le dernier kilomètre, Consonni, toujours lui, a redoublé d’efforts pendant plusieurs centaines de mètres pour tenter coûte que coûte de faire revenir le peloton sur Taco Van Der Hoorn. Si le Néerlandais s’est imposé en solitaire, Elia Viviani s’est ensuite employé dans le sprint massif qu’il termine à la 4e place, devancé par Davide Cimolai et Peter Sagan.

Demain, l’étape sera à nouveau escarpée. Après un début de journée sur du plat, la route va en effet s’élever entre Placenza et Sestola. Trois difficultés, dont une de 2e catégorie dans le final seront au programme. L’occasion pour Rémy Rochas, Victor Lafay et Nicolas Edet d’exprimer leurs qualités à leur tour.  

 

ILS ONT DIT

ELIA VIVIANI, 4e de l'étape : « L’équipe a encore fait un très bon travail mais ce n’est pas le résultat qu’on espérait. Tous les efforts que j’ai fait dans les côtes n’ont pas été récompensés. Je suis content de la façon dont on s’est battu parce que la plupart des sprinteurs étaient distancés hormis Peter Sagan et Fernando Gaviria. Après je termine 4e et dans cette configuration, j’aurai dû terminer 2e, ce n’est pas satisfaisant. Je suis un peu déçu du résultat mais pas de la performance de toute l’équipe. Simone et tous les grimpeurs m’ont aidé à rester dans le premier groupe. Ça montre à nouveau qu’on est là. Mais mon seul but, c’est la victoire et je veux aller la chercher sur ce Giro !"»