keyboard_arrow_up
Getty Sport
Publié le : 14/03/2021

PARIS - NICE - ÉTAPE 8 COFIDIS, QUELLE SEMAINE !

À l’issue d’une dernière journée rudement menée par l’équipe Cofidis, Christophe Laporte manque d'un rien la victoire d'étape. Mais la déception n’efface pas l’exceptionnel travail réalisé pendant huit jours par la formation nordiste avec la 6e place au classement général de Guillaume Martin, meilleur Français de ce Paris-Nice, le maillot à pois d'Anthony Perez et les deux 2e places de Christophe Laporte.

LE BILAN EN CHIFFRE

GUILLAUME MARTIN
- 6e du classement général de sa 1ère course UCI World Tour de la saison
- 1er Français au classement général
- 2 fois dans le 'top 10' à Chiroubles (2e) et à La Colmiane (7e)

CHRISTOPHE LAPORTE 
- 2e de la 6e étape entre Brignoles et Biot derrière Primoz Roglic
- 2e de la dernière étape à Levens
- 7e du contre-la-montre de Gien avec le même temps que Rohan Dennis
-  À 5 reprises dans le 'top 10' 

ANTHONY PEREZ
- Porteur du maillot à pois depuis mercredi (la 4e étape)
- 67 pts au classement de meilleur grimpeur
- 12 cols passés en tête
- Présent dans 3 échappées

 

 

L'ÉTAPE DU JOUR :
SI PRÈS DE LA VICTOIRE 

Depuis le début de ce Paris-Nice, ils ont pris de sacrées habitudes. Respecter à la lettre le plan édicté au briefing chaque matin, faire partie des protagonistes majeurs de chaque étape et se mêler aux victoires d’étape. Cette ultime journée, nerveuse et particulièrement exigeante tout au long des 93 km à parcourir, n’a pas dérogé à la règle.
 

Une nouvelle démonstration collective
Ainsi, à une cinquantaine de kilomètres de l’arrivée, tous les coureurs de la formation nordiste impriment le tempo en tête de peloton. Dix kilomètres plus tard, Simon Geschke porte une attaque et retrouve le groupe de poursuivants. Alors que tous les échappés ont été repris, c’est Pierre-Luc Périchon qui se montre à l’avant du peloton. Objectif : contribuer à étirer le peloton de tête et à mettre dans les meilleures dispositions possibles Christophe Laporte dans le final.
 
Guillaume Martin s’y attelle à son tour dans les derniers kilomètres pour contrer une nouvelle attaque. Ainsi, un peloton d’une trentaine de coureurs aborde le sprint final. Bien positionné, Christophe Laporte jaillit derrière Magnus Cort mais il manque la victoire pour quelques centimètres. Malgré la déception, le Varois continue de démontrer une forme éclatante. Il termine ainsi pour la deuxième fois à la 2e place, portant à cinq son nombre de ‘top 10’ sur ce Paris-Nice.
 

Guillaume Martin, 6e et meilleur Français au général

Dans le même temps, Guillaume Martin, 19e de l’étape, gagne un rang au général. 6e à 1 min 14 sec du vainqueur, Maximilian Schachmann, il se classe ainsi meilleur Français de ce Paris-Nice comme il l’avait été il y a sept mois sur les routes du Tour de France.

Enfin, un autre coureur Cofidis a eu les honneurs du podium : Anthony Perez qui s’était assuré dès hier de conserver le maillot à pois jusqu’au bout. À l’issue de cette belle semaine sous le soleil, l’équipe Cofidis promet de se battre comme jamais pour que l’avenir soit tout aussi radieux. 

 

ANTHONY PEREZ,
HEUREUX ET À POIS

Depuis mercredi dernier, Anthony Perez est habitué de la cérémonie protocolaire à la fin de l’étape. Le Toulousain a en effet conservé son maillot à pois jusqu’au bout de Paris-Nice après l’avoir acquis mercredi dernier sur les routes menant à Chiroubles (5 cols passés en tête sur 7). Deux jours plus tard, il le conforte un peu plus entre Vienne et Bollène (4 cols passés en tête sur 5) avant d’emmagasiner des points samedi (3 cols passés en tête sur 4). Dès samedi soir donc, il était assuré de conserver sa tunique à pois jusqu’à la fin de Paris-Nice.  

Pas une revanche mais une belle récompense 

 Anthony Perez n’y voit pas une revanche sur son histoire, sept mois après son abandon sur les routes du Tour de France alors qu’il était en tête du classement de meilleur grimpeur. Mais cela marque son retour au plus haut niveau, lui qui avait mis prématurément un terme à sa saison dernière.

En montant sur le podium ce dimanche, Anthony Perez poursuit ainsi la longue histoire de Cofidis avec le maillot à pois. L’an dernier, Nicolas Edet l’avait remporté lui aussi sur Paris-Nice et Guillaume Martin avait fait de même quelques mois plus tard sur les routes de la Vuelta.

 

ILS ONT DIT... 

Guillaume MARTIN : "C’était une journée très intense avec un parcours exigeant et beaucoup de virages dangereux. Heureusement, nous n’avons pas eu à déplorer de chute. On s’est attelé à bien contrôler la course en mettant Simon (Geschke) dans l’échappée principale et en contrôlant derrière. J’ai essayé de contrôler aussi quand il y a eu une attaque dans le final. Christophe (Laporte) était très fort et il échoue d’un rien, de quelques centimètres. Forcément, c’est rageant. Mais ce qu’on doit retenir c’est le superbe collectif et le superbe bilan qu’on a eu pendant toute la semaine avec plusieurs podiums, la 6e place au général, le maillot à pois… Sur Milan-San Remo, on aura vraiment une très belle carte à jouer avec Christophe qui fera partie des vrais favoris."

Christophe LAPORTE : "Forcément, c’est la déception qui prime. C’est la 2e fois que je termine 2e. La première fois, je n’avais pas fait d’erreur, Roglic était juste plus fort. Là, j’ai des regrets, l’équipe a fait un très beau travail mais je me suis fait un peu enfermer avant l’entame du sprint et je n’ai pas pu le lancer comme je l’aurais voulu. Au moment où Magnus Cort lance son sprint, je suis dans sa roue et ça me dégage mais il était déjà trop tard pour que je le dépasse. J’ai essayé de le passer sur la ligne mais je n’ai pas pu. J’échangerai bien mes ‘top 10’ et mes 2èmes places pour une victoire ! Mais j’ai bien débuté cette saison, j’ai encore progressé cette semaine, je me sens bien. Je sais que ce sera vite oublié et je vais me concentrer sereinement sur la suite."

 

 

À SUIVRE

- Jusqu'au mardi 16 mars : Tirreno-Adriatico ??
- Vendredi 19 mars : Bredene Koksijde Classic ??
- Samedi 20 mars : Milan - San Remo ??
- Du lundi 22 au 28 mars : Tour de Catalogne ??

Mathilde L'Azou
Mathilde L'Azou
Mathilde L'Azou
Getty Sport
Mathilde L'Azou