keyboard_arrow_up
Mathilde L'Azou
Publié le : 13/03/2021

PARIS - NICE - ÉTAPE 7 ENCORE UNE SUPERBE PRESTATION COLLECTIVE !

Grâce à l’engagement de tous les membres de l’équipe, la formation Cofidis a une nouvelle fois brillé sur les routes de Paris-Nice. Anthony Perez a une nouvelle fois conforté son maillot de meilleur grimpeur, Simon Geschke a attaqué pour préparer le terrain à Guillaume Martin qui a pris la 7e place de l'étape et le 7e rang du général. À la veille de la dernière étape, il est classé meilleur Français, comme lors du dernier Tour de France.

Les journées passent, les étapes s’accumulent, la fatigue aussi mais l’équipe Cofidis est fidèle à ses ambitions sur ce Paris-Nice. Ce samedi, sur les routes escarpées menant du Broc à La Colmiane (119,5 km), tous ont une nouvelle fois respecté avec précision et enthousiasme le plan qui avait été fixé lors du briefing.
 

Anthony Perez, heureux et à pois
Première partie du plan : conforter le maillot à pois d’Anthony Perez. Le Toulousain avait à nouveau un bon de sortie pour conforter sa place de leader au classement de meilleur grimpeur. Il s’y est attelé dès les premiers kilomètres en passant en tête à la côte de Gilette, au col de la Sigale puis à la côte de Saint-Antonin. Au total, il inscrit 15 pts et est donc assuré de conserver son maillot après avoir franchi la ligne d'arrivée demain soir. 
 

L’attaque de Geschke, la belle opération de Martin
Mais l’étape était loin d’être terminée. Tour à tour, Jelle Wellays, Piet Allegaert, Christophe Laporte puis Pierre-Luc Périchon se sont relayés pour protéger Guillaume Martin et Simon Geschke. Cofidis contribuait ainsi à accélérer le tempo avant la montée finale. À 11 km de l’arrivée, l'Allemand portait une attaque incisive, contribuant à nouveau à étirer et égrener le peloton de tête. 
Dans les derniers kilomètres, Guillaume Martin gérait son effort avant de franchir la ligne d’arrivée à la 7e place, à 15 secondes du vainqueur, Primoz Roglic. Cela lui permet de faire un bond au classement général : le Normand se hisse à la 7e place (à 2 min 06 sec du leader) et il est désormais 1er Français.
L’heure est à la récupération avant une ultime étape, ce dimanche, dans l’arrière-pays niçois. Elle se déroulera entre Le Plan-du-Var et Levens sur un parcours accidenté de 93 km qui pourrait convenir aux qualités de Christophe Laporte. Une occasion de conclure cette belle semaine de compétition de la plus belle des manières.  

 

ILS ONT DIT... 

Guillaume Martin : « C’était une journée pas mal. On a essayé de peser sur la course collectivement. Nous avions une stratégie en place : rouler jusqu’au pied et lancer Simon Geschke à l’offensive. Il est très en forme, monte en puissance et apporte beaucoup à l’équipe. Ça a permis de faire travailler d’autres équipes mais une nouvelle fois Primoz Roglic était trop fort ou moi pas assez. Je n’oublie pas qu’il y a quelques semaines, je pouvais à peine faire du vélo avec les soucis de santé que j’ai pu avoir. Je n’étais pas sûr d’être au départ et dans ce contexte, c’est très positif d’être à ce niveau de forme-là aujourd'hui. Mais j'ai encore une marge de progression avant mon prochain grand rendez-vous, le tour du Pays Basque. » 

Anthony Perez : « Il y avait une côte répertoriée au bout de 7 km donc j’avais l’objectif de le faire. Ça a beaucoup bataillé pour en faire partie. Ensuite, une fois devant, j’ai vu qu’on était un bon groupe et je suis un peu resté avec eux. Ensuite, je me suis relevé car l'essentiel était aussi de travailler pour l'équipe. Forcément, je suis très content pour le maillot et pour avoir pris part à plusieurs échappés. Cela montre que je suis en bonne condition. Demain, on va tout faire pour aider Christophe et Guillaume afin qu’ils fassent un bon résultat. »