keyboard_arrow_up
Publié le : 05/02/2021

ÉTOILE DE BESSÈGES - ÉTAPE 2 UN BEAU TRAVAIL COLLECTIF, CHRISTOPHE LAPORTE TOUJOURS LEADER

Malgré un final délicat, les hommes en rouge ont su protéger jusqu’au bout leur leader, Christophe Laporte, lors de la 2e étape entre Saint-Geniès-de-Malgoirès et La Calmette (154 km). Le sprinteur, 5e de l'étape, conserve ainsi sa 1ère place au général

Christophe Laporte connaît bien les routes de l’Étoile de Bessèges. Lui qui s’y est déjà imposé il y a deux ans sait qu’il convient surtout d’être toujours bien placé pour conserver sa place de leader. Alors, tous ses coéquipiers se sont mis en ordre de marche, ce jeudi, pour la 2e étape entre Saint-Geniès-de-Malgoirès et La Calmette (154 km).
 

Un final particulièrement mouvementé
 

En début d'étape, l’ensemble des coureurs de la formation nordiste s'est ainsi relayé en tête de peloton, avec Tom Bohli et Anthony Pérez pour imprimer le tempo. Ensuite, le final a été particulièrement mouvementé, marqué par plusieurs chutes. Chez Cofidis, seul Kenneth Vanbilsen a été ralenti par ces faits de course. L'équipe a ensuite permis à Christophe Laporte d'aborder le sprint dans les meilleures conditions.

Le Varois est ainsi parvenu à prendre la 5e place sur la ligne d'arrivée. Il conserve donc son maillot de leader et peut préparer avec sérénité la 3e étape, où toute l'équipe sera à nouveau en ordre de bataille pour l'épauler. 

ILS ONT DIT... 

 

Christophe Laporte : "L’équipe avait été parfaite hier, elle l’a encore été aujourd’hui. On peut se réjouir de notre collectif. Tom Bohli et Anthony Pérez ont super bien roulé avant que tout le monde vienne aider dans le final. Ce n’était pas facile dans les derniers kilomètres mais ils ont réussi à bien me placer dans les premières positions sous la flamme rouge. C’était un final difficile à gérer et s’il y a une pointe de frustration, on peut être content de notre prestation. L’essentiel, c'est d'avoir pu éviter les chutes. Demain, la physionomie sera différente avec deux bosses à gravir d’entrée. Ça peut provoquer une course très animée et ce sera aussi mon rôle d’aller devant pour contrer certaines attaques."
 
Jean-Luc JONROND, directeur sportif : "Tout au long de la journée, l’équipe a très bien contrôlé la course. On a assisté à un très beau travail de fond de Tom Bohli et d’Anthony Pérez. Ensuite, le train s’est mis en place et a continué le travail pour bien placer Christophe. Nous avons eu de la chance d’éviter les chutes qu’il y a eu dans le final. Kenneth (Vanbilsen) a été coincé mais il a pu terminer sans souci. L’objectif premier, c’était de ne pas perdre de temps au général et la mission est accomplie. On va continuer à défendre le maillot, tout en gardant en tête le fait que Christophe a déjà remporté le contre-la-montre qui aura lieu dimanche.'"

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies