keyboard_arrow_up
Publié le : 08/11/2020

LA VUELTA A ESPAÑA LES POIS DE LA JOIE

L’équipe Cofidis a achevé la Vuelta ce dimanche à Madrid et elle a eu les honneurs du podium final avec le maillot de meilleur grimpeur remporté par Guillaume Martin. De quoi envisager la prochaine saison avec sérénité et enthousiasme.

Ils ont parcouru 2 882,8 km en trois semaines et c’est un exploit en soit. Parce que la crise sanitaire s’est aggravée partout en Europe. Parce que la Vuelta n'a laissé aucun répit, que les cols se sont enchaînés, que les difficultés étaient si nombreuses. Et parce qu’il a fallu résister au froid, au vent et parfois à la pluie.
 

Une équipe très soudée 
Mais l’équipe Cofidis a relevé le challenge avec enthousiasme et avec talent. Les deux coureurs qui découvraient la difficulté d’un grand Tour, Victor Lafay (24 ans), était très à l'aise en montagne et dans les étapes accidentées. Emmanuel Morin (25 ans), a montré ses belles dispositions au sprint : après avoir terminé 9e de la 4e étape, il s'est offert une prestigieuse 6e place ce dimanche soir à Madrid. 

Pierre-Luc Périchon et les Espagnols José Herrada et Luis Angel Maté, eux aussi, ont été particulièrement précieux, notamment pour épauler leur leader, Guillaume Martin. Tous ont donné leur maximum sur chacune des étapes et ont contribué à la réussite collective de l’équipe Cofidis sur cette édition particulière de la Vuelta.
 

Martin, 6 'top 10', 7 échappés et 1 maillot distinctif

Guillaume Martin, qui avait terminé meilleur Français du dernier Tour de France a fait honneur à son rang. Très souvent, le Normand a été un animateur de la course. Il s’est hissé dans 7 échappés, a signé 6 ‘top 10’ , été désigné à 4 reprises plus combatif et il s’est surtout évertué à conserver le maillot à pois de meilleur grimpeur.
Depuis jeudi dernier et la 15e étape, il était même sûr de le conserver jusqu’à Madrid. L’ensemble des efforts fournis par les coureurs ont permis à Cofidis de terminer à une plus qu’honorable 6e place au classement par équipe.
 

Un maillot qui rappelle de beaux souvenirs 

Guillaume Martin continue ainsi à écrire la belle histoire de l’équipe Cofidis à la Vuelta. Avant lui, Nicolas Edet (en 2013) et surtout David Moncoutié (en 2008, 2009, 2010, 2011) sont parvenus à garder ce maillot jusqu’à Madrid. Ils témoignent aujourd'hui (voir ci-dessous)  leur plaisir à voir Guillaume leur succéder à ce palmarès. 
Les images du leader de l'équipe montant sur le podium final dans la capitale espagnole achèvent ainsi cette saison 2020. Pour l’ensemble des coureurs et du staff, tous se tournent déjà vers la saison prochaine avec l’envie, à nouveau, de faire briller les couleurs de Cofidis.

 

 

LE BILAN DE GUILLAUME MARTIN

« Porter ce maillot à pois, c’est une grande fierté. Il s’agit d’un maillot très symbolique quand on est grimpeur et très populaire aussi. Ça a d’autant plus de valeur que notre équipe a une histoire particulière avec ce maillot à pois, avec David Moncoutie et Nicolas Edet. L’endosser lors de ma première saison chez Cofidis, c’est une belle histoire. La manière dont je l’ai conquis a changé mes habitudes. Cette fois, j’ai couru de manière relâchée en me portant très souvent à l’attaque. J’ai pris beaucoup de plaisir à courir comme ça. »

 

LE BILAN DE CÉDRIC VASSEUR, manager général

"Le bilan de cette Vuelta est plus que satisfaisant. Je suis fier de ce que nous avons accompli et je tiens à féliciter chaleureusement l’ensemble de l’équipe, coureurs et staff, pour cette belle prestation. L’équipe Cofidis a été protagoniste et offensive, a pris ses responsabilités et le maillot de meilleur grimpeur est rapidement devenu notre objectif majeur. Nous terminons 6ème meilleure équipe, Guillaume est sacré meilleur grimpeur et a été omniprésent tout au long des 3 semaines. Il a été un leader exemplaire et a permis à l’équipe de changer de dimension.
 
Emmanuel Morin et Victor Lafay ont rempli leur contrat en bouclant leur 1er grand Tour. Pierre Luc Perichon, Luis Angel Maté et José Herrada ont également contribué à la réussite du groupe. Une pensée pour Natnael (Berhane) et Fernando (Barcelo) qui ont donné leur maximum mais qui ont dû quitter la course prématurément. Nous terminons brillamment cette saison si particulière et je suis sûr que cette dynamique va encore s’intensifier en 2021."

 

LE REGARD DE...

David MONCOUTIE : "Forcément, ce maillot me rappelle de très bons souvenirs. Guillaume (Martin) est allé le chercher en étant souvent dans les échappés, en offrant un visage très offensif. le maillot de meilleur grimpeur, c’est celui du panache. Je suis très fier de l’avoir porté et je suis fier de savoir que Guillaume a fait la même chose. Il a été impressionnant tout au long de la saison et il a réussi à avoir un état de forme constant. Une nouvelle fois, l’équipe Cofidis est très en réussite sur la Vuelta et on ne peut que s’en réjouir."

Nicolas EDET : "Je suis très heureux pour Guillaume (Martin). Cela fait quelques années que l’équipe n’avait pas remporté ce maillot distinctif. Luis (Angel Maté) n’était pas passé loin et lorsque je l’ai porté, cela remonte à 2013. C’est un beau symbole que l’équipe le remporte à nouveau. Guillaume a fait une superbe Vuelta, c’est la vision du cyclisme que j’aime et c’est forcément encourageant pour la saison prochaine."

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies