keyboard_arrow_up
Publié le : 06/11/2020

LA VUELTA A ESPAÑA - 16e ÉTAPE DERNIÈRES ASCENSIONS AVANT MADRID

À la veille de l’arrivée à Madrid ce dimanche, une dernière étape de montagne attend les coureurs avec six cols au programme et une arrivée au sommet, en haut de l’Alto de La Covatilla. Fidèles à leurs habitudes depuis le début de la Vuelta, les coureurs Cofidis feront tout pour faire honneur à leurs couleurs.

Il n’y a pas de grands Tours sans moment de souffrance, sans doute, sans appréhension à enchaîner les efforts. Être au départ de cette 16e étape, à Salamanca, est donc un exploit en soi, surtout lorsqu’on sait l’effort fournis la veille, 230,8 km malgré le vent, la pluie et le froid.
 

Guillaume Martin et Luis Angel Maté bien placés

Cette journée s’est une nouvelle fois disputée à vive allure. Au lendemain d’une étape où ils étaient particulièrement en vue, les coureurs Cofidis se sont ménagés une grande partie de l’étape. Puis, à 35 km de l’arrivée, Luis Angel Maté a attaqué. Il a ensuite accompagné Guillaume Martin dans le final, de quoi s’offrir deux belles places d’honneurs (Martin 13e, Maté 14e).
 
Demain donc, le challenge sera à nouveau relevé avec une dernière étape de montagne au départ de Sequeros. Après l’ascension d’Alto Portillo de Las Batuecas (1ère cat.), cinq cols seront à gravir. La fin d’étape promet des étincelles avec une montée inédite de La Garganta (2e cat.) avant l’ascension finale de l’Alto de la Covatilla font le dénivelé maximum est de 12%. Ce n’est qu’à l’issue de cet effort intense que les coureurs pourront enfin souffler : ils verront Madrid, l’ultime étape de cet incroyable Vuelta.
 

GUILLAUME MARTIN, LA RÉACTION À CHAUD

« C’était à nouveau venteux et nerveux. En milieu d’étape, sur des routes escarpées et sinueuses, l’équipe Ineos a fait l’écrémage dans le peloton. Nous sommes restés vigilants. Cela nous a permis de rester dans le premier groupe et de bien finir au sprint final. C’était une journée un peu plus tranquille que lorsque j’étais dans les échappées mais elle était tout de même très rapide. Demain, ce sera la dernière occasion pour moi de viser une victoire d’étape. Je vais essayer d’être offensif à nouveau si les jambes le permettent. »

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies