keyboard_arrow_up
Publié le : 27/10/2020

LA VUELTA A ESPAÑA - 7e ÉTAPE LES POIS D'UNE BELLE RÉUSSITE COLLECTIVE !

Au cours d’une étape complètment débridée et riche en rebondissements, la formation Cofidis s’est une nouvelle fois illustrée. Quatre coureurs de l’équipe ont en effet intégré l’échappée. Guillaume Martin, 5e de l’étape, endosse le maillot de meilleur grimpeur, une belle récompense pour toute l’équipe.

Ceux qui étaient devant leur télévision, ce mardi après-midi, avaient de quoi être ravis. L’étape du jour entre Vitoria-Gasteiz et Villanueva de Valdegovia a offert tout ce que les passionnés de cyclisme adorent. Une course riche en rebondissements, à n’en plus savoir parfois si l’échappée n’était pas le peloton et qui s’est achevée par une bataille de costauds. Et au cœur de cette journée complètement débridée, l’équipe Cofidis s’est illustrée comme jamais.  
 

L'équipe la plus représentée dans l'échappée 

 
Pierre-Luc Périchon et Victor Lafay ont été les premiers à intégrer l'échappée après une heure de course. Puis, José Herrada et Guillaume Martin, au sein d’un groupe de poursuivants, ont fini par faire la jonction dans l’ascension du Puerto de Orduna.

Les coureurs avaient à gravir à deux reprises ce col de 1ère catégorie et Guillaume Martin était 2e à chaque fois en haut du col. Résultat : le Normand a empoché des points précieux au classement de la montagne, suffisant pour en prendre la tête.
 

Son 1er maillot distinctif sur un grand Tour


Mais il ne s’est pas arrêté là. Guillaume est parti en tête de course avec quatre autres coureurs – Valverde, Woods, Peters et Fraile – tous déjà vainqueurs d’une étape sur un grand Tour. Le Normand a attaqué à plusieurs reprises avant de finir à la 5e place. Pour la troisième fois consécutive sur cette Vuelta, il termine ainsi dans le ‘top 10’.

À l’arrivée, Guillaume Martin a pu endosser le maillot à pois de meilleur grimpeur, son premier maillot distinctif sur un grand Tour. Une belle récompense aussi pour l’incroyable travail collectif fournis par ses équipiers. Désormais, tous vont s’atteler à ‘défendre’ ce maillot sur les routes de la Vuelta. 

ILS ONT DIT... 

Guillaume MARTIN : "Je me suis fais plaisir et je me suis fait mal aussi (rire) ! Sur cette Vuelta, on assiste à des courses débridées. Je pense que c’est sympa à regarder à la télévision et c’est sympa d’en être l’acteur aussi. Je cours vraiment libéré et ça fait trois étapes consécutives que je me retrouve dans l’échappée.

Ce n’était pas forcément prévu aujourd’hui mais il y a eu un mouvement de course au pied de la 1ère ascension du jour. J’ai donc pu intégrer l’échappée et prendre des points au classement de la montagne. J’ai fais pas mal d’efforts et j’ai essayé de terminer au mieux. Bien sûr le maillot de meilleur grimpeur, on va tout faire pour le garder !"

 
Christian GUIBERTEAU, directeur sportif : "Nous avons vraiment fait preuve d’une force collective incroyable. Nous étions l’équipe la mieux représentée dans l’échappée. Ça fait vraiment plaisir à voir. C’était une course de folie du début à la fin. Guillaume, qui un moment ne se sentait pas au mieux, a pu retrouver ses jambes dans la dernière ascension. Il prend le maillot de meilleur grimpeur et démontre qu’il est toujours présent. Ce maillot, c’est un beau cadeau pour saluer tous les efforts de Guillaume et de l’équipe. On va s’attacher à le défendre désormais jour après jour !"

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies