keyboard_arrow_up
Publié le : 18/10/2020

TOUR DES FLANDRES DIMITRI CLAEYS DANS LA COUR DES GRANDS !

Le Belge de 33 ans a réussi une prestation de haute volée au Tour des Flandres en prenant la 6e place. Une belle récompense en fin de saison pour ce spécialiste des classiques.

Il s’agissait d’un des rendez-vous les plus attendus de cette fin de saison qui ne ressemble à aucune autre. Même au cœur d’un calendrier aussi bouleversé, même sans spectateur, le Tour des Flandres est un rendez-vous immanquable de la planète cyclisme.
 

Claeys avec les meilleurs

 
Les coureurs Cofidis ont fait honneur à leurs couleurs. Régulièrement, on a ainsi pu voir Christophe Laporte imprimer le tempo à l’avant du peloton. Et puis, à mesure que l’arrivée se rapprochait et que le rythme se durcissait en tête de course, Dimitri Claeys s’est accroché dans le premier groupe.

À l’arrivée, le Belge de 33 ans termine dans le groupe des poursuivants derrière le duo gagnant Van der Poel-Van Aert. Il franchit ainsi la ligne à la 6e place, une sacrée performance au vu de l’extrême difficulté de l’épreuve.

 

ILS ONT DIT... 

ALAIN DELOEUIL, directeur sportif : "C’est une belle 6e place. Nous sommes très heureux pour Dimitri qui est un coureur très consciencieux, très professionnel. Il a montré qu’en se surpassant, il pouvait être dans la roue des meilleurs coureurs. Globalement, c’est une très belle prestation collective de l’équipe. Julien (Vermote) a tenté d’intégrer l’échappée et les coureurs ont toujours été très bien placés. On voyait qu’il y avait une réelle volonté de bien faire et ils ont été récompensés à l’arrivée par le résultat de Dimitri."

GIRO - ÉTAPE 15 L'ABANDON DE NICOLAS EDET 

 

Il s’agissait d’une des étapes les plus spectaculaires du Giro avec 185 km et 4 cols à gravir entre la base aérienne de Frecce Tricolori et de Piancavallo. Et pourtant, comme depuis le début de la 2e semaine, les coureurs Cofidis se sont employés. En début d’étape d’ailleurs, Nathan Haas a fait partie du premier groupe de coureurs échappés.

Il ne souffre d'aucune fracture 
 

Et puis, à 14h44, à une cinquantaine de kilomètres de l’arrivée, Nicolas Edet a été pris dans une chute collective, dans un virage, alors qu’il faisait partie du groupe ‘maillot rose’. Le Sarthois a rapidement été pris en charge par les équipes médicales de la course jusqu’à Piancavallo où il a passé des radios. S’il a été fortement touché au genou droit, le grimpeur ne souffre d'aucune fracture. 

Il s’agit d’un coup dur pour l'équipe et son grimpeur. Après avoir chuté lors des deux premières étapes du Giro, le Sarthois était revenu à son meilleur niveau, à l’image de sa 12e étape ce vendredi. Malgré ce coup dur, l’équipe Cofidis tentera de récupérer au maximum lors de la 2e journée de repos, ce lundi, avant d’attaquer la troisième et dernière semaine du Giro.