keyboard_arrow_up
Publié le : 15/10/2020

GIRO D'ITALIA - ÉTAPE 12 JESPER HANSEN, L'ÉCHAPPÉE BELLE

Le coureur danois a été un des acteurs majeurs de cette longue étape autour de Cesenatico en intégrant l’échappée du jour. Il confirme ainsi sa montée en puissance, ce qui est de bon augure pour la suite de ce Giro.

Pour une fois, les coureurs n’ont pas mis le cap au nord ce jeudi. Ils devaient en effet parcourir une longue boucle de 204 km avec la ville de Cesenatico comme point de départ et point d’arrivée. Une étape particulièrement exigeante avec cinq difficultés répertoriées dont trois de 3e catégorie.
 

Hansen a tenu bon

 
Comme depuis plusieurs jours, l’échappée a mis du temps à se former et tous les coureurs de l'équipe se sont employer pour l'intégrer. Et c'est finalement Jesper Hansen qui est parvenu à intégrer la bonne échappée. Les hommes de tête ont eu une avance maximale de 10 minutes sur le peloton avant que la route ne s’élève.
 
Hansen est passé 3e en haut de Perticara, puis 2e à la Madonna di Pugliano alors qu’il ne restait plus que huit coureurs en tête. À la fin de l’étape, le Danois termine au côté des favoris à une honorable 26e place, après une belle mais rude journée à se battre en tête de course. 
 
Demain, difficile de définir le scénario de la journée. En effet, cette longue étape entre Cerbia et Monselice (192 km) débute par 155 km de plat avant que tout s’accélère avec deux cols de 4e catégorie avant le final. Les sprinteurs parviendront-ils à aller au bout ? Les baroudeurs auront-ils une carte à jouer ? Un beau match s'annonce donc et chez Cofidis, on fera tout pour que les sprinteurs aient le dernier mot. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies