keyboard_arrow_up
Publié le : 05/10/2020

GIRO D'ITALIA - ÉTAPE 3 APRÈS L'ETNA, VIVEMENT LE PREMIER SPRINT MASSIF !

Dans des conditions particulièrement délicates sur les pentes détrempées de l'Etna, les coureurs Cofidis se sont ménagés. Tous ont déjà en tête l'étape de demain qui devrait sourire aux sprinteurs et donc au duo italien de Cofidis, Elia Viviani et Simone Consonni.

Un air de chaos flottait sur cette 3e étape et pas seulement parce qu’elle s’achevait sur les pentes abruptes de l’Etna. Car après le vent fort à Palerme samedi, la chaleur dimanche, le temps était lourd ce lundi et la pluie s’est même invitée sur le parcours.
Cela n’a pas empêché Stéphane Rossetto de partir en contre-attaque avant l’ascension finale, avant d’être repris par le peloton. Il termine néanmoins meilleur Français de cette étape, à la 27e position. Ses coéquipiers, eux, ont géré au mieux leur effort alors que le tempo s’accélérait fortement en tête de course.
 

Demain, une bosse avant un sprint massif ?
Puisqu’il s’agit d’un grand Tour, les regards sont déjà portées sur la prochaine étape. Car demain, pour la dernière journée en Sicile entre Catania et Villafranca Tirrena (140 km), l’équipe Cofidis aura un gros coup à jouer.
Certes, il faudra parvenir à rester dans le bon tempo malgré une côte de 3e catégorie au milieu de l’étape (Portella Mandrazzi, km 75,4). Mais ensuite, la fin de l’étape sera propice à un sprint massif. Dans l’exercice, les deux Italiens inséparables, Elia Viviani et Simone Consonni, feront tout pour hisser haut les couleurs de Cofidis.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies