keyboard_arrow_up
Publié le : 04/10/2020

GIRO D'ITALIA - 2e ÉTAPE UNE JOURNÉE DIFFICILE AVANT L'ETNA !

Sur des routes particulièrement piégeuses au coeur de la Sicile, trois coureurs de Cofidis ont chuté ce dimanche avant de parvenir à rallier l'arrivée. Demain, place à l'ascension de l'Etna, la première arrivée au sommet de ce Giro.

La chaleur était toujours là. Le 105e Giro de l’histoire a profité de cette température estivale ce dimanche pour s’élancer au lendemain du contre-la-montre inaugural. Au programme aujourd'hui : 149 km d’un parcours vallonné entre Alcamo et Agrigento.
 

Nicolas Edet, le courageux


Pour les coureurs Cofidis, l’étape n’a pas été de tout repos. Au sprint intermédiaire, Elia Viviani, bien positionné derrière Démare et Gaviria, a chuté sans gravité. Quelques minutes plus tard, Simone Consonni qui attendait son leader, est lui aussi tombé. Néanmoins, les deux Italiens ont pu retrouver facilement le peloton.

Puis, à une vingtaine de kilomètres de l’arrivée, c’est Nicolas Edet qui a été frappé de malchance. Le Sarthois, qui est déjà tombé la veille, a été touché au genou et à la cheville. Au courage, il a néanmoins rallié l’arrivée. 
 
Demain, place au premier gros morceau de ce Giro : 150 km dont 18,8 km d’ascension finale avec des pentes qui dépassent parfois les 13 % de dénivelé. Les coureurs s’attaquent en effet à l’Etna et il est rare, lors de la saison cycliste, d’avoir le privilège de grimper sur un volcan. C’est la 5e fois de l’histoire que les routes du Giro emprunteront les chemins escarpés de l’Etna. De quoi assurer un sacré spectacle !  

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies