keyboard_arrow_up
Publié le : 19/09/2020

TOUR DE FRANCE - ÉTAPE 20 GUILLAUME MARTIN : "MON MEILLEUR CHRONO AU TOUR DE FRANCE"

Le leader de la formation Cofidis a réussi le dernier grand test de ce Tour de France en signant le 26e temps du contre-la-montre à la Planche des Belles Filles. Il gagne une place au classement général (11e) et conforte sa position de 1er Français avant de célébrer la fin de ce Tour de France avec toute l’équipe, demain, sur les Champs-Élysées.

Un niveau exceptionnel jusqu’au bout. Ce contre-la-montre à la Planche des Belles Filles a offert un spectacle haletant et Guillaume Martin y a pris part à sa manière. Le leader de la formation Cofidis a signé le meilleur contre-la-montre de sa carrière au Tour de France, "sans doute l’un des plus aboutis de ma carrière", confie-t-il. 

Un travail conséquent en amont 
 

Depuis son arrivée au sein de l’équipe Cofidis, beaucoup de tests et d’essais ont été réalisés, notamment sur l’amélioration et l’optimisation de sa position afin de l’aider à gagner de précieuses secondes. Il a également bénéficié des améliorations technologiques apportées par l’équipe, à l’image de l'aérodynamisme de son casque et du textile de performance utilisé sur les épreuves chronométrées.

À l’arrivée, le coureur s’offre le 26e temps à 4’39’’ de Pogacar. Cette performance lui permet de gagner une position au classement général où il est désormais 11e et assuré de terminer 1er Français. Demain, sur les Champs-Élysées, il pourra profiter pleinement de son nouveau statut. De leurs côtés, Elia Viviani, Christophe Laporte et Simone Consonni feront tout pour jouer la carte Cofidis lors du plus prestigieux sprint de la planète cyclisme.

 

LA RÉACTION À CHAUD GUILLAUME MARTIN

« Le début du chrono - qui était plat et rectiligne - ne m’avantageait pas. Ensuite, ça a été de mieux en mieux et j’ai bien fini. Il s’agit de mon meilleur résultat en contre-la-montre sur le Tour de France et sans doute un des meilleurs de ma carrière. C’est un exercice que j’avais travaillé depuis le début d’année. C’est agréable de voir que les efforts et les investissements en temps et en sueur portent leurs fruits.

Ce résultat et ma position au classement général sont forcément très encourageants pour les prochaines échéances, notamment le Mondial et la Vuelta où j'espère bien figurer. On a recommencé la saison tard et je n’ai aucun problème à bien la finir tard. »