keyboard_arrow_up
Publié le : 15/09/2020

TOUR DE FRANCE - ÉTAPE 16 ILS ONT TENTÉ, ILS TENTERONT À NOUVEAU !

Jésus Herrada, Nicolas Edet et Guillaume Martin ont porté des attaques au début et à la fin de cette 15e étape. Et ils comptent bien jouer à nouveau les animateurs de la course jusqu’à dimanche afin de se battre pour la victoire d’étape.

Ils avaient « les jambes », la forme et l’envie débordante. Les coureurs Cofidis se sont employés pour animer la course. Jésus Herrada, Nicolas Edet puis Guillaume Martin et Pierre-Luc Périchon ont tenté d’intégrer l’échappée du jour.

Et à 30 km de l’arrivée, Guillaume Martin et Nicolas Edet ont pris de vitesse le groupe ‘maillot jaune’ avant d’être repris par le train imposé par les Jumbo-Visma. À l’arrivée, le leader de la formation Cofidis termine dans le groupe des leaders (29e).  Il conserve sa 11e place au général, à 6 min 45 sec du leader, Primoz Roglic.

"Une piste de ski plutôt qu’un col cycliste" 
Il va falloir bien récupérer et pour cause : l’étape de demain s’annonce particulièrement difficile. Entre Grenoble et Méribel, les coureurs devront en effet grimper le col de la Madeleine (hors catégorie, 17,1 km à 8,4% de dénivelé) avant une ascension finale au col de la Loze (21,5 km à 7,8%). « Certes, il n’y a ‘que’ deux cols mais ils sont très sévères », confiait Guillaume Martin.
 
Le leader de la formation Cofidis l’avait reconnu en juillet, au côté de Nicolas Edet, Pierre-Luc Périchon mais aussi Anthony Pérez et Victor Lafay. Il raconte : « c’est un col qui n’est pas fait pour aller en voiture et presque pas fait pour être fait en vélo. Il s’agit d’un chemin muletier qui a été goudronné pour l’occasion. C’est pour cela que les pentes sont si raides et si régulières. On a plus l’impression d’être sur une piste de ski plutôt que sur un col cycliste. » De quoi promettre à nouveau du grand spectacle sur les routes du Tour.

 

LA RÉACTION À CHAUD DE GUILLAUME MARTIN

Guillaume MARTIN : « On sait que la semaine prochaine, ce sera trop tard pour essayer des choses sur ce Tour de France. J’ai essayé de prendre l’échappée en début d’étape mais les Jumbo-Visma m’ont fait comprendre que ce n’est pas envisageable parce que j’étais trop près au classement général. On a tenté et on tentera à nouveau dans les prochains jours. »

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies