keyboard_arrow_up
Publié le : 12/09/2020

TOUR DE FRANCE - ÉTAPE 14 SIMONE CONSONNI, LA RÉVÉLATION

Pour sa 1ère participation à la Grande Boucle, le coureur italien, qui fêtait ce samedi ses 26 ans, est venu flirter avec la victoire d’étape en prenant une belle 3e place. C’est la 8e fois depuis le début de ce Tour de France qu’un coureur de la formation Cofidis termine une étape dans le ‘top 10’.

Il fallait qu’il reprenne ses esprits, dégoulinant de sueur et le visage marqué par l’effort. Mais le sourire était là et pour cause : Simone Consonni a terminé 3e à l’issue d’un final haletant dans les rues de Lyon. L’Italien, qui dispute son premier grand Tour, a fait preuve d’une fine intelligence de course à l’issue d’une étape exigeante et d'un final explosif. 

Derrière le vainqueur du jour, Soren Kragh Andersen sorti dans les derniers kilomètres, Simone Consonni s'est offert une place d'honneur dans le sprint aux côtés des cadors. Depuis le début du Tour de France,  sa mission était de tout donner pour épauler ses coéquipiers.

Exemplaire aux côtés d’Elia Viviani et de Christophe Laporte dans les sprints, il s’est aussi montré précieux pour aider le leader de l’équipe, Guillaume Martin. Aujourd'hui, Simone a assurément franchi un nouveau cap en devant un des hommes forts de la formation nordiste. 
 

Déjà le 8e ‘top 10’ depuis le début du Tour

 
Le jeune italien démontre aussi la capacité de l’équipe Cofidis à jouer aux avant-postes de ce Tour de France. Depuis le début de cette Grande Boucle, les coureurs de la formation nordiste se sont hissés dans le ‘top 10’ à huit reprises : Elia Viviani (6e de la 1re étape, 4e de la 6e étape), Jésus Herrada (2e de la 6e étape, 5e de la 12e étape), Christophe Laporte (4e de la 7e étape) et Guillaume Martin (3e de la 4e étape, 7e de la 9e étape)
 
Demain, la route va s'élever à nouveau. Après les Pyrénées et le Massif Central, place à la première étape alpestre. Les coureurs emprunteront trois des quatre voies d’accès du Grand-Colombier. En fin d’étape, ils devront ainsi grimper pendant 11,7 km avec des portions à 12 %. Un terrain de jeu qui correspond aux qualités de Guillaume Martin qui aura à cœur de faire partie des animateurs de la course.  

 

ILS ONT DIT... 

Simone Consonni : "Je découvre cette année le Tour de France et aujourd'hui l'équipe a fait un travail prodigieux en fin d’étape pour me permettre de rester devant et de jouer le sprint. Mes coéquipiers m’ont protégé jusqu’au bout. Je sens que je m’améliore jour après jour sur ce Tour de France. Ça ne peut qu’être réjouissant pour la suite !"
 
Guillaume MARTIN : "C’était à nouveau une journée intense ! Nous avons été vigilants tout au long de la course pour rester dans le peloton maillot jaune. Dans le final, Pierre-Luc (Périchon) nous a très bien placé et on fait un beau podium avec Simone (Consonni). Me concernant, il y a forcément un peu de fatigue mais demain, je vais donner le maximum."
 
Cédric VASSEUR : "C’était une belle opportunité aujourd’hui pour montrer ce que valait Simone (Consonni); À cause du forcing des Bora en début de course, Elia (Viviani) n’a pas eu l’opportunité de tenter sa chance dans le final. Christophe (Laporte), lui, a été victime de crampes dans la dernière difficulté. On a donc joué la carte de Simone qui est un coureur de grand talent. Il est allé cherché une très honorable 3e place qui va l’aider à prendre confiance pour la suite."

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies