keyboard_arrow_up
Publié le : 10/09/2020

TOUR DE FRANCE - ÉTAPE 12 JESUS HERRADA OFFENSIF, GUILLAUME MARTIN SEREIN

L’Espagnol a fait partie du groupe de poursuivants qui a animé la fin d’étape. Il termine à la 5e place, son 2e 'top 5' depuis le début du Tour. De son côté, Guillaume Martin, épaulé toute la journée par ses coéquipiers, conserve sa 3e place au général.

Dans les 30 derniers kilomètres de la plus longue étape du Tour (218 km), entre Chauvigny et Sarran, ils sont passés à l’attaque. Une dizaine de coureurs chevronnés, dont Jesus Herrada, le vice-champion d’Espagne, a tenté de revenir sur le grand vainqueur du jour, Marc Hirschi.

Le coureur espagnol de la formation Cofidis n’a pas démérité, lui qui a franchi la ligne au 5e rang. Jésus a ainsi confirmé sa bonne forme du moment, moins d’une semaine après avoir empoché la 2e place au sommet du Mont Aigoual.
 

Martin, constant dans les meilleurs rangs

 
De son côté, Guillaume Martin a assuré. Certes, il a été retardé en début d’étape, conséquence d’une chute qui a eu lieu au milieu du peloton à Chauvigny, la ville-départ. « Je ne suis pas tombé, j’ai juste dû mettre le pied à terre », précise-t-il. Ensuite, le leader de l’équipe Cofidis a rapidement repris sa place dans le peloton. Il a terminé l’étape encadré par ses coéquipiers.
 
Guillaume Martin achève ainsi sa 6e étape consécutive au rang de 3e du général. Mieux, il n’a pas quitté le "top 5" depuis 10 jours. Il ne faudra pas relâcher la concentration demain, d’autant que l’étape, entre Châtel-Guyon et Puy Mary, devrait être très animé. Six cols sont en effet au programme avant une ultime ascension finale, inédite, de 5,4 km à 8,1 % de moyenne. Ça promet ! 

 

ILS ONT DIT... 

 Guillaume MARTIN (3e du général) : "C’était une bonne journée. Je ne sais pas si on peut dire que j’ai récupérer tant l’étape était longue. En tout cas, je suis resté en sécurité et, comme je le répète tous les jours, super bien encadré par mes coéquipiers. On est resté toujours à l’avant du peloton, toujours vigilants. Jésus (Herrada) a pu intégrer l’échappée et viser la victoire d’étape. Il s’agissait aussi de l’objectif de la journée. Pour nous, cela reste une très bonne journée."

Jesus HERRADA (5e de l’étape) : "Mon intention était d’intégrer une échappée aujourd’hui. Au début, il n’y a pas eu une grandes échappée qui s'est formée puisque certaines équipes voulaient contrôler la course. L’objectif alors, c’était de protéger Guillaume (Martin) de la meilleure des manières. Et dans la dernière difficulté, j’ai tenté de rattraper Marc Hirschi avec un groupe de coureurs. Mais il était imbattable aujourd’hui ! Je reste très content de mes sensations et je vais tout faire demain pour aider Guillaume au maximum."

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies