keyboard_arrow_up
Publié le : 09/09/2020

TOUR DE FRANCE - ÉTAPE 11 GUILLAUME MARTIN, UNE JOURNÉE AU CHAUD

Au lendemain d’une chute sans gravité, le leader de l'équipe Cofidis (3e du général) aspirait à vivre une étape plus calme. Et c’est exactement le scénario attendu qui s’est déroulé entre Châtelaillon-Plage et Poitiers (167,5 km) où ses coéquipiers l'ont épaulé avec sérieux tout au long de la journée.

À l’arrivée hier à l’île de Ré, Guillaume Martin avait le visage marqué. C’étaient les séquelles d’une journée délicate, conséquence d’une légère chute, heureusement sans gravité. Le leader de l’équipe Cofidis n’avait pas concédé de temps au général (3e) mais reconnaissait souffrir légèrement du dos et des cervicales. « J’espère avoir une journée plus calme ce mercredi pour récupérer », confiait-il.
 

L'équipe vigilante jusqu'au bout 
 

Et le Normand a été entendu : cette longue journée sous un soleil de plomb, entre Châtelaillon-Plage et Poitiers (167,5 km) s'est passée sans encombre pour les leaders, Guillaume y compris. En fin d’étape, Nicolas Edet et toute l’équipe ont tenu à se placer aux avant-postes afin de l'épauler jusqu’au bout et à éviter les pièges. À l’arrivée, Guillaume Martin, qui a salué le travail de ses coéquipiers, s'est dit satisfait de cette étape. De son côté, Elia Viviani n'a pas réussi à trouver l'ouverture au sprint et termine finalement à la 17e place. 
 
Demain, le peloton continue de filer vers l’est mais la journée s'annonce bien différente. Avec 218 km, cette étape entre Chauvigny et Sarran s’apparente au parcours d’une classique avec quatre difficultés à gravir et un final escarpé. Une étape pour costauds en perspective où l'équipe conservera sa mission de protéger Guillaume Martin avant les prochaines échéances. 

 

LA RÉACTION À CHAUD
GUILLAUME MARTIN 

 

SUR L’ÉTAPE DU JOUR

"Je voulais passer une journée tranquille après la chute d’hier et ça a été le cas. Nous avons été attentifs toute la journée et on est resté concentré. Dans le final, Nicolas (Edet) et toute l'équipe ont fait un super boulot pour qu’on reste bien placé à l’avant et qu’on ne gaspille pas trop d’énergie. De bout en bout, c’était du bon travail. Ça nous a permis de passer une journée relativement calme et d’envisager la suite avec sérénité."
 

SUR SON ÉTAT DE FORME

"Je me suis senti mieux qu’à l’issue de l’étape d’hier. Je sentais quand même au niveau du dos et des cervicales que c’était assez endolori en début d’étape. Ce n’était pas une journée super agréable sur le vélo mais ça a été. Et je suis content d’avoir traversé la journée sans aucun problème."

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies