keyboard_arrow_up
Publié le : 02/09/2020

TOUR DE FRANCE - ÉTAPE 5 RENDEZ-VOUS AU SOMMET !

Deux jours après l’arrivée à Orcières-Merlette, une ascension finale plus longue et plus corsée attendent les coureurs demain au Mont Aigoual. De quoi affiner un peu plus les positions au classement général et permettre à Guillaume Martin de s’illustrer à nouveau.

Il faut savoir se préserver quand l’effort est long et dure 21 jours. C’est le défi que propose le Tour de France et le peloton en a bien conscience. Ce mercredi entre Gap et Privas, il a donc été décidé de lever légèrement le pied alors que de la haute-montagne était au programme hier et le sera encore demain.

 
Guillaume Martin a pu se préserver
Chez Cofidis, on tenait aussi a bien récupérer alors que toute l’équipe était à pied d’œuvre, la veille, afin d’aider Guillaume Martin à se hisser à la 3e place de l’étape. Aujourd’hui encore, tous se sont relayés pour épauler leur leader. Dans les derniers kilomètres, Guillaume a tenu à revenir dans les premières positions afin de se protéger et passer la ligne sans encombre. Suite à la pénalité dont a écopé Julian Alaphilippe, le Normand est désormais 4e au classement général et 1er Français.
L’étape s’est achevée par un sprint comme cela était annoncé. Dans les derniers kilomètres, Elia Viviani, affaibli par une burcite au pied droit depuis le début du Tour, a préféré se relever. Le sprinteur italien de la formation Cofidis continue de s’accrocher et espère retrouver rapidement la plénitude de ses moyens. Christophe Laporte a donc représenté l'équipe Cofidis au sprint et il  termine à une honorable 12e place.
 

Le Mont Aigoual, final corsé  
Demain donc, la route va s’élever à nouveau avec la 2e arrivée au sommet en trois jours. Cette fois-ci, le peloton devra gravir le Mont Aigoual, qui n’a été franchi qu’à une seule reprise dans l’histoire du Tour. Au programme : une montée de 8,3 km avec des pourcentages dépassant parfois les 9%.
Ce terrain de jeu devrait aiguiser les ambitions chez les grimpeurs et les favoris de la Grande Boucle. Après sa performance de mardi, Guillaume Martin compte bien jouer sa chance à fond et offrir de nouvelles émotions à tous les fans de Cofidis.

 

ILS ONT DIT... 

Christophe LAPORTE : « Dans les derniers kilomètres, c’était un peu tendu et ça frottait beaucoup. J’étais pas mal placé dans le dernier kilomètre mais je me suis enfermé et je n’ai pas eu l’ouverture. Mais il fallait aussi que l’on protège Guillaume aujourd’hui et on y est parvenu sans difficulté. »
 
Guillaume MARTIN : « J’ai pu récupérer une bonne partie de la journée. Une nouvelle fois, j’ai été super bien protégé dans le final, notamment par Nicolas (Edet), Pierre-Luc (Périchon) et Jésus (Herrada). Demain, j’aborde l’étape avec confiance. Il s‘agit d’une montée un peu irrégulière avec des pourcentages raides au milieu, ce qui ne me déplaît pas. Si ma condition est identique qu’hier, ça ne peut que bien se passer ! »

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies