keyboard_arrow_up
Publié le : 23/08/2020

CHAMPIONNAT DE FRANCE L'ÉQUIPE COFIDIS A DONNÉ LE MAXIMUM

Tout au long d’une journée particulièrement éreintante, l’équipe Cofidis a su être présente dans chaque mouvement de course. Dans un final débridé, Christophe Laporte prend finalement la 7e place.

Ils avaient pour consigne d’évoluer ensemble, de se soutenir et de s’épauler jusqu’au bout. Les coureurs Cofidis l’ont fait, ce dimanche à Grand-Champ lors de cette course en ligne des championnats de France particulièrement exigeante.
 

Du répondant tout au long des 250 km

 
Dès les premières kilomètres, Pierre-Luc Périchon et Emmanuel Morin ont ainsi intégré une première échappée. À 80 km de l’arrivée, c’est Anthony Pérez qui réalise un effort conséquent avec un nouveau groupe d’échappés. Une poignée de kilomètres plus tard, il est notamment rejoint par Victor Lafay.
 
Ensuite, alors qu’un nouveau groupe se forme, Guillaume Martin fait partie des hommes de tête. Le grimpeur, 3e du dernier Criterium du Dauphiné, s’attache ensuite à épauler Christophe Laporte dans un final débridé. Il a manqué un zeste de fraîcheur au sprinteur de la formation Cofidis pour pouvoir rattraper l'homme en forme du moment devenu champion de France, Arnaud Démare. Bryan Coquard et Julian Alaphilippe complètent le podium. 
 
Désormais, tous les regards se tournent vers Nice où sera donné samedi prochain le grand départ du Tour de France. La direction sportive de Cofidis va se réunir ce dimanche soir afin de tirer les enseignements de l’ensemble des championnats nationaux. Suite à ces échanges, l’effectif qui représentera la formation nordiste à la Grande Boucle sera annoncé ce lundi après-midi

 

LES RÉACTIONS

 

Guillaume MARTIN (14e) : « Nous savons qu’un championnat, ça se gagne, sinon on est forcément déçu. Malgré tout, je pense qu’on n’a rien à se reprocher. Nous avons été présents dans toutes les échappées importantes et il en manquait un tout petit peu à Christophe dans le final. Même si nous n’étions que onze au départ, bien moins représentés que d’autres équipes, on a toujours été dans le coup. C’était une belle course d’équipe et il faut saluer l’investissement de chacun. »  
 
Alain Deloeuil, directeur sportif : « Nous avons fait globalement une excellente course, les gars ont très bien couru. Si Guillaume Martin s’est retrouvé devant, il n’avait pas la possibilité d’attaquer sur un tel circuit. En fin de course, Christophe (Laporte) était présent mais il faut admettre qu’il y avait trois coureurs qui étaient d'un niveau supérieur et ceux qui eux qui sont parvenus à monter sur le podium.  »
 
Cédric Vasseur, manager général : « Nous avons essayé d’être appliqués tout au long de cette journée intense. Nous avons été présents dans tous les mouvements de course mais à la fin de la journée, Alaphilippe a violemment secoué le peloton. Christophe (Laporte) était dans la roue de Coquard à ce moment-là mais il lui a manqué un peu de fraicheur pour l'accompagner jusqu'au bout. On se contente d’une 7e place d’honneur mais on doit surtout retenir le très bon comportement du groupe. »

 

CHAMPIONNAT D'ESPAGNE
J. HERRADA, SI PRÈS DU BUT 

 

Au championnat d’Espagne, la formation Cofidis a réalisé une course particulièrement solide. Tour à tour, José Herrada, Luis Angel Maté et Fernando Barcelo – décidément très en vue - se sont employés pour imprimer le rythme en tête de course et contrôler les attaques. À moins de 4 km de l’arrivée, Jésus Herrada attaque et creuse rapidement l’écart. Mais dans les derniers hectomètres, celui qui a déjà été double champion d’Espagne (2013 et 2017) a été repris par le vainqueur du jour, Luis Leon Sanchez. Jesus Herrada finit finalement 15e et son jeune coéquipier, Fernando Barcelo, prend la 6e place. Malgré les regrets, la formation Cofidis peut se targuer d’une prestation collective de très haut niveau.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies