keyboard_arrow_up
Publié le : 15/08/2020

CRITÉRIUM DU DAUPHINÉ - NICOLAS EDET À L'ATTAQUE, GUILLAUME MARTIN MONTE À LA 3e PLACE

Dans une étape particulièrement vallonnée entre Ugine et Megève, le Sarthois a intégré une échappée de costauds avant d'épauler et de servir de relais à Guillaume Martin en fin de journée. Le Normand, qui est à nouveau resté dans le sillage des meilleurs, pointe désormais à la 3e place au général à 24 secondes de Primož Roglič.

La réponse a sonné comme une évidence. « Vous ne connaissez pas vos limites ? », a demandé un journaliste à Guillaume Martin. Réponse du tac au tac du grimpeur, sourire aux coins des lèvres : « mais qui les connaît ? Ce serait triste si on connaissait tous nos limites ». Et le coureur français, comme l’ensemble de ses coéquipiers, s’attèle à le démontrer depuis le début de ce Critérium du Dauphiné. Cette 4e étape disputée ce samedi n'a pas dérogé à la règle avec une succession de six ascensions musclées entre Ugine et Megève. 
 

Edet, une étape en costaud  
C’est Nicolas Edet qui s’est illustré le premier. Le Sarthois est parvenu à intégrer l’échappée du jour après une vingtaine de kilomètres. Ce groupe de costauds, composé de 12 coureurs, a compté jusqu’à 5 minutes d’avance sur le peloton. Repris par le groupe maillot jaune en fin d’étape, Edet a ensuite accompagné Guillaume Martin dans la montée de Bisanne. À l’arrivée, à l’Altiport de Megève, le leader de la formation Cofidis termine l'étape à la 16e position dans le même temps que le maillot jaune.
 
D’un point de vue comptable, Guillaume Martin gagne une place au général. À la veille de la dernière étape, il pointe en effet à la 3e place, à 24 secondes de Roglič, alors qu’Emmanuel Buchmann, qui le devançait jusque-là, a dû abandonner sur chute. Désormais, il ne reste plus que 153,5 km et une longue boucle autour de Megève pour conforter sa position et conclure en beauté ce Criterium du Dauphiné.

 

ILS ONT DIT... 

Guillaume MARTIN, 3e au général : "C’est une bonne journée puisque je ne perds pas de temps et je gagne une place au général, malheureusement à cause d’une chute. Une nouvelle fois, mes coéquipiers m’ont très bien encadré toute la journée, notamment Nico (Edet) qui a pris un relais précieux dans un moment dur sur le haut de Bisanne. Même si c’était particulièrement éprouvant, j’ai réussi à rester dans le contrôle toute la journée. Demain, l’objectif est évidemment de préserver cette place sur le podium et je me sens toujours bien, d’autant que le parcours me plait et que je suis très bien épaulé."

Nicolas EDET : "C’était sans doute l’étape la plus dure en matière de dénivelé. Je sens que mes sensations s’améliorent de jour en jour et c’est bon signe d’être parvenu à rejoindre l’échappée. Ça m’a permis de servir ensuite de relais pour Guillaume et de l’accompagner en fin d’étape. Il a un très bon état de forme et vient de franchir un palier supplémentaire. C’est un plaisir de pouvoir l’aider. Toute l’équipe fait son maximum pour le protéger et l’abriter afin qu’il puisse obtenir un bon résultat au classement général." 

Jean-Luc JONROND, directeur sportif : "On peut se satisfaire de la prestation de Nicolas Edet qui continue de monter en puissance. L'avoir aujourd'hui dans l'échappée nous a permis de gagner de la sérénité par rapport au groupe de leaders, avant qu’il ne serve de point d’appui à Guillaume, notamment au sommet de Bisanne. Il a fait un très gros travail. Ce soir, avec Guillaume, nous gagnons une place au général même si on ne peut pas se réjouir de la chute d’Emanuel Buchmann.  Demain, on va se battre pour conforter cette place sur le podium et pourquoi pas l’améliorer sur une étape qui correspond parfaitement aux caractéristiques de Guillaume."

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies