keyboard_arrow_up
Publié le : 06/03/2020

PARIS-NICE ELIA VIVIANI SERA LUI AUSSI AU DÉPART !

Cofidis aligne une "dream team" à Paris-Nice : en plus de Guillaume Martin, l'équipe pourra compter sur l’expérience et le talent de l'actuel champion d’Europe, Elia Viviani. L’ensemble de l'équipe se retrouvera dès demain dans les Yvelines afin d’aborder avec beaucoup d'ambitions ce premier grand rendez-vous de la saison.

Face à la situation exceptionnelle, Cofidis a décidé de remodeler l’effectif qui participera à Paris-Nice. La formation nordiste s’appuiera désormais sur deux leaders : Elia Viviani et Guillaume Martin. Le sprinteur italien, dont la dernière course remonte au Tour de l’Algarve (marqué par une 2e place lors de la 1ère étape), visera une victoire d’étape lors des arrivées au sprint. Pour se faire, il pourra compter sur les Belges Piet Allegaert et Julien Vermote les Français Damien Touzé et Cyril Lemoine pour lui permettre d'aborder le sprint dans les meilleurs dispositions. 
 

Guillaume Martin vise aussi les sommets

 

Par ailleurs, comme annoncé mercredi dernier, Guillaume Martin aborde également cette semaine de course avec beaucoup d’ambition. Le 2e Français au classement UCI, très en vue le week-end dernier – 4e à la Faune-Ardèche Classic et 3e à la Royal Bernard Drome Classic – tentera de tirer son épingle du jeu dans les étapes de montagne et visera une place au classement général. Il pourra compter sur le soutien et le bon état de forme de Nicolas Edet et d’Anthony Pérez, mais aussi sur Julien Vermote et le train de sprinteurs pour l'aider en cas de bordure.

 

Vigilance accrue face au virus

 
En alignant une équipe aussi ambitieuse et dynamique, Cofidis tient à rappeler son enthousiasme à participer à Paris-Nice, premier grand rendez-vous de la saison. L’équipe a une confiance totale dans les décisions et les mesures prises par ASO, organisateur de la course, et les autorités sanitaires françaises. Par ailleurs, le staff médical de Cofidis a mis en place une série de protocoles afin de préserver la santé de ses coureurs et de son staff. L’équipe s’appuie également sur une note diffusée par le Ministère des Sports français et la Ligue nationale du cyclisme afin de « participer à l’éducation face aux risques de propagation du coronavirus ».

 

LES RÉACTIONS

 

Elia VIVIANI : « Bien entendu, j’aurais aimé suivre le calendrier que nous avions fixé précédemment. Mais nous faisons face à un problème sanitaire d’ampleur mondiale et c’est tout à faire normal de nous adapter. Je suis très motivé par la perspective de disputer Paris-Nice. Nous avons une équipe complète qui peut à la fois s’illustrer en montagne et dans les sprints. J’essaierais de tout donner pour briller et faire honneur à l’équipe. »

Guillaume MARTIN : « J’aborde ce Paris-Nice avec confiance et ambition. Le week-end dernier m’a conforté dans ma condition après avoir effectué 15 jours de stage en altitude à l’Etna (Italie). Que ce soit en Ardèche ou en suivant les courses à distance, je trouve que Cofidis impose une belle force collective. Lors de la Drome Classic, on a su prendre la course en main et être très présent. Cela motive forcément avant Paris-Nice. Il y aura à coup sûr des ouvertures pour s’illustrer et on fera tout pour être bien placé, en particulier lors des deux dernières étapes. »

Cédric VASSEUR, manager général : « Nous sommes très heureux de participer à Paris-Nice. Nous avons une confiance totale dans les organisateurs et les autorités sanitaires françaises afin de veiller à préserver la santé de nos coureurs, de notre staff et prendre le cas échéant les mesures qui s’imposent. On travaille bien entendu en interne afin de surveiller avec attention l’évolution de la situation. Nous avons également modifié l’équipe alignée à Paris-Nice en conséquence. Il s’agit de l’équipe la plus en forme, la plus dynamique et elle aura à cœur de briller tout au long de la semaine. » 

Face à la situation exceptionnelle, Cofidis a décidé de remodeler l’effectif qui participera à Paris-Nice. La formation nordiste s’appuiera désormais sur deux leaders : Elia Viviani et Guillaume Martin. Le sprinteur italien, dont la dernière course remonte au Tour de l’Algarve (marqué par une 2e place lors de la 1ère étape), visera une victoire d’étape lors des arrivées au sprint. Pour se faire, il pourra compter sur les Belges Piet Allegaert et Julien Vermote les Français Damien Touzé et Cyril Lemoine
pour lui permettre d'aborder le sprint dans les meilleurs dispositions. 
 

Guillaume Martin vise aussi les sommets

 

Par ailleurs, comme annoncé mercredi dernier, Guillaume Martin aborde également cette semaine de course avec beaucoup d’ambition. Le 2e Français au classement UCI, très en vue le week-end dernier – 4e à la Faune-Ardèche Classic et 3e à la Royal Bernard Drome Classic – tentera de tirer son épingle du jeu dans les étapes de montagne et visera une place au classement général. Il pourra compter sur le soutien et le bon état de forme de Nicolas Edet et d’Anthony Pérez, mais aussi sur Julien Vermote et le train de sprinteurs pour l'aider en cas de bordure.

 

Vigilance accrue face au virus

 
En alignant une équipe aussi ambitieuse et dynamique, Cofidis tient à rappeler son enthousiasme à participer à Paris-Nice, premier grand rendez-vous de la saison. L’équipe a une confiance totale dans les décisions et les mesures prises par ASO, organisateur de la course, et les autorités sanitaires françaises. Par ailleurs, le staff médical de Cofidis a mis en place une série de protocoles afin de préserver la santé de ses coureurs et de son staff. L’équipe s’appuie également sur une note diffusée par le Ministère des Sports français et la Ligue nationale du cyclisme afin de « participer à l’éducation face aux risques de propagation du coronavirus ».

 

LES RÉACTIONS

 

Elia VIVIANI : « Bien entendu, j’aurais aimé suivre le calendrier que nous avions fixé précédemment. Mais nous faisons face à un problème sanitaire d’ampleur mondiale et c’est tout à faire normal de nous adapter. Je suis très motivé par la perspective de disputer Paris-Nice. Nous avons une équipe complète qui peut à la fois s’illustrer en montagne et dans les sprints. J’essaierais de tout donner pour briller et faire honneur à l’équipe. »

Guillaume MARTIN : « J’aborde ce Paris-Nice avec confiance et ambition. Le week-end dernier m’a conforté dans ma condition après avoir effectué 15 jours de stage en altitude à l’Etna (Italie). Que ce soit en Ardèche ou en suivant les courses à distance, je trouve que Cofidis impose une belle force collective. Lors de la Drome Classic, on a su prendre la course en main et être très présent. Cela motive forcément avant Paris-Nice. Il y aura à coup sûr des ouvertures pour s’illustrer et on fera tout pour être bien placé, en particulier lors des deux dernières étapes. »

Cédric VASSEUR, manager général : « Nous sommes très heureux de participer à Paris-Nice. Nous avons une confiance totale dans les organisateurs et les autorités sanitaires françaises afin de veiller à préserver la santé de nos coureurs, de notre staff et prendre le cas échéant les mesures qui s’imposent. On travaille bien entendu en interne afin de surveiller avec attention l’évolution de la situation. Nous avons également modifié l’équipe alignée à Paris-Nice en conséquence. Il s’agit de l’équipe la plus en forme, la plus dynamique et elle aura à cœur de briller tout au long de la semaine. » 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies