keyboard_arrow_up
Publié le : 09/08/2019

NICOLAS EDET, 15e DU GÉNÉRAL : UN RETOUR HEUREUX !

À l'issue d'une dernière étape particulièrement éprouvante, Nicolas Edet s'est hissé à la 15e place du général au Tour de Pologne. Le Sarthois, qui faisait son retour à la compétition après avoir abandonné au Tour de France, démontre ainsi qu'il est déjà affûté avant d'aborder la Vuelta dans quinze jours.

L'ultime étape du Tour de Pologne s’est déroulée sous un soleil radieux. Les coureurs devaient parcourir 153 km sur les routes escarpées qui serpentent autour des Tatras, la chaîne de montagne du sud du pays. Et ce n’était pas de tout repos puisqu’il y avait encore cinq cols de 1ère catégorie à gravir !

Le Turnier puis Edet bien positionnés 

Au lendemain d’une étape où Nicolas Edet et Jesper Hansen ont intégré le « top 20 » du général, c’est au tour de Mathias Le Turnier de s’illustrer. Le Français a intégré dès le départ la première échappée, composée de 14 coureurs. À 50 km de l'arrivée, il a été rejoint par Nicolas Edet qui est resté toute l'étape dans la roue des meilleurs. 

En revanche, Jesper Hansen et Darwin Atapuma ont eu moins de chance. À 30 km de l'arrivée, le Danois - 20e au général avant cette étape - a "glissé sur les graviers" explique-t-il alors que le Colombien a été victime d'un problème mécanique. S'ils n'ont pas de séquelles physiques graves, les deux coureurs ont été contraints à l'abandon. 

Edet, déjà affuté avant la Vuelta !

Nicolas Edet, lui, est parvenu à rester jusqu'au bout dans le groupe des leaders. Il a ainsi franchi la ligne à la 19e place. Un résultat qui lui permet de terminer ce Tour de Pologne très relevé au 15e rang du classement final, à seulement 55 sec du vainqueur, Pavel Sivakov. 

Cette performance a valeur de confirmation : cela prouve que le Sarthois est déjà affuté physiquement et prêt à relever le prochain grand défi qui l'attend, la Vuelta. Le dernier grand tour de la saison débutera le 24 août prochain et Cofidis compte bien s'illustrer sur les routes espagnoles. 

LES RÉACTIONS

Nicolas EDET : « Pour ma course de reprise, je suis très content d’avoir eu de bonnes sensations. Deux semaines après avoir repris, je suis déjà dans le rythme. J'étais toujours avec les dix meilleurs et c’est ce qui était important. Forcément, j’aurais aimé avoir un meilleur résultat mais j’étais surtout venu ici pour me préparer avant la Vuelta. Dès les premières étapes, certaines seront propices aux baroudeurs : il y aura de quoi faire ! En Espagne, on va essayer de marquer les esprits ! »
 
Mathias LE TURNIER : « J’étais un peu déçu de l’étape de la veille où je savais que je pouvais faire mieux. J’avais vraiment envie de prendre l’échappée. C’est sorti très vite, en sprint dans la première bosse, et c’était dur de s’y accrocher. Après avoir été repris par le groupe principal en fin d'étape, j’ai ensuite ménagé mon effort. L’essentiel, c’était de voir où je me situais physiquement avant la Vuelta. Pour ma 2e participation dans ce grand tour, je ferais tout pour être opportuniste et tenter d’intégrer des échappées. »
 
Christian GUIBERTEAU, directeur sportif : « C’était à nouveau une étape folle avec des montées exigeantes et de petites descentes où il était très difficile de ne pas se faire piéger. Malheureusement, l’abandon de Jesper nous empêche d’avoir deux coureurs dans le « top 20 », ce qui aurait été une très belle performance. Nicolas Edet a sauvé l’essentiel, lui qui est toujours resté au contact des meilleurs ces deux derniers jours. Cela nous permet de faire le plein de confiance et d’aborder dans de très bonnes dispositions la Vuelta. »

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies