keyboard_arrow_up
Publié le : 06/08/2019

À LA MÉMOIRE DE BJORG LAMBRECHT

Il n'y aura pas de course, ce mardi, sur les routes du Tour de Pologne. Le peloton pleure l'un des siens, Bjorg Lambrecht (22 ans), tragiquement décédé hier au cours de la 3e étape. En signe de solidarité, l'ensemble des coureurs va rallier l'arrivée groupé, en signe de recueillement. Toute l'équipe Cofidis tient à adresser ses plus sincères condoléances et tout son soutien à la famille, aux proches et à l'équipe de Bjorg Lambrecht.


Darwin ATAPUMA : « Personne ne peut croire qu’un tel drame peut se passer en cyclisme. On comprend forcément la douleur de ses proches et de sa famille : ce n’est pas imaginable de se dire qu’un jeune aussi talentueux, à qui on promettait un si bel avenir, a pu perdre la vie en course. Je souhaite à ses proches tout le courage et la force nécessaire pour surmonter cette terrible épreuve. »
 
Mathias LE TURNIER : « Hier, avant l’étape, je suis allé parler à Bjorg. On se connaissait bien : depuis nos années espoirs, on avait l’habitude de courir ensemble et de se croiser souvent sur les courses. On prend conscience que tout peut aller très vite. C’est à se demander, parfois, pourquoi on prend des risques sur un vélo. L’étape d’aujourd’hui sera forcément très pesante au niveau mental et émotionnel. »
 
Nicolas EDET : « À l’annonce de cette terrible nouvelle, il y a beaucoup d’incompréhension et forcément, de nombreux aspects qui se bousculent dans nos têtes. Nous sommes là pour faire notre sport et, malgré les risques, on n’imagine jamais que de tels drames peuvent se produire. Aujourd’hui, on va lui rendre un bel hommage et tenter de repartir de l’avant à partir de demain. »
 
José HERRADA : « C’est dur de se dire que l’on peut mourir en chutant pendant une course. Il me semble important d’adresser toutes mes condoléances à ses proches, à sa famille et à son équipe et à leur apporter tout mon soutien pour l’avenir. »
 
Roberto DAMIANI, directeur sportif : « Dans chaque course, l’intégrité physique et l’humain prime sur tout, même sur le résultat. Il y a des valeurs au sein du peloton qui sont très fortes et les coureurs l’ont prouvé en demandant unanimement de neutraliser l’étape aujourd’hui. Dans le peloton, il y a des amis, des coéquipiers, des connaissances à lui, des pères de famille… Personne n’est insensible à ce drame et la meilleure des réponses, c’est de faire preuve de respect et de recueillement pour la famille, les proches et l’équipe de Bjorg. »   
 

 

 

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies