keyboard_arrow_up
Publié le : 27/07/2019

Périchon et Herrada encore d'attaque

Pierre-Luc Périchon et Jesus Herrada ont attaqué ce samedi au cours de l'étape menant d'Albertville à Val Thorens. Le Français a accompagné Nibali, le futur vainqueur du jour, alors que l'Espagnol est resté longuement au contact du groupe maillot jaune avant de terminer 23e de l'étape. Jusqu'au bout, les coureurs Cofidis se seront illustrés !

Le Tour et ses protagonistes se sont réveillés groggy ce samedi matin, au lendemain d’une étape dantesque, marquée par les rebondissements et écourtée à cause des conditions météorologiques. Il restait néanmoins 60 kilomètres à parcourir pour cette avant-dernière étape entre Albertville et Val Thorens.

Périchon, attaquant jusqu'au bout !  

Un vent d’incertitude flottait dans la matinée où les rumeurs courraient sur un éventuel report. Mais l’étape a bien été maintenue et chez Cofidis, on avait à cœur de passer sans encombre cette étape à la veille de l’arrivée sur les Champs-Élysées.

Pierre-Luc Périchon, qui a pris l’habitude d’attaquer dans les étapes alpestres, a remis ça dès les premiers kilomètres. Après avoir contribué à ramener plusieurs poursuivants dans l’échappée, il a attaqué en tête les premières pentes menant jusqu’à Val Thorens.

Direction les Champs-Élysées ! 
 
Il a longtemps tenu bon dans un groupe de costauds, aux côtés de Nibali, Zakarin, Woods et Gallopin. Pierre-Luc a finalement été distancé à moins de 15 km de l’arrivée mais il a franchi la ligne la tête haute. Après cette décharge d'efforts, le coureur de l'Ain s'est laissé déborder par l'émotion, fier du chemin parcouru. 

Quelques minutes plus tôt, c'est Jésus Herrada qui en terminait au 23e rang d'une étape à l'intensité incroyable. L'Espagnol conforte ainsi une 20e place au classement général, le meilleur résultat de sa carrière au Tour de France et sur les grands Tours. C’est donc une certitude : Jesus Herrada, Pierre-Luc Périchon, Stéphane Rossetto, Anthony Pérez, Julien Simon et Natnael Berhane verront Paris, les Champs-Élysées et la conclusion de la plus emblématique des courses cyclistes. 

LES RÉACTIONS

Pierre-Luc PÉRICHON : « Je me suis fais vraiment plaisir aujourd’hui. J’avais à cœur de bien finir ce Tour de France et il y avait forcément beaucoup d’émotions lors de la dernière montée. J’ai un lien avec la station de Val Thorens, j’y ai passé beaucoup de vacances d’hiver. J’ai vu plein de gens que je connaissais au bord des routes, c’était très émouvant. J’avais à cœur de garder un bon souvenir de cette ascension et c’est chose faite ! »
 
Stéphane ROSSETTO : « On a eu du beau temps finalement ! Ce n’est pas le type d’étapes que j’affectionne le plus. Mais je n’ai aucun regret, je suis claqué physiquement. Je voulais finir le Tour après avoir tout donné et l’objectif est atteint ! »
 
Natnael BERHANE : « C’était vraiment une étape très courte. On a essayé d’intégrer l’échappée et je suis très heureux que Pierre-Luc y soit parvenu. Il a fait une étape superbe ! Une étape comme ça oblige à tout donner, du premier au dernier kilomètre. C’était physique mais ça fait tellement plaisir de savoir qu’on sera sur les Champs-Élysées demain ! »

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies