keyboard_arrow_up
ASO / Pauline Ballet
Publié le : 13/07/2019

Mémoires de Tour : Stephane Rossetto

Le projet Mémoires de Tour vous fait revivre la longue histoire de la Team Cofidis avec le Tour de France. Pendant 3 semaines retrouvez anecdotes, récits rares et souvenirs racontés par nos anciens coureurs, journalistes, fans ou membres du staff ! Bonne lecture :-)

Le Tour, ça représente les vacances. Soit je le regardais à la télé soit je l’écoutais à la radio. La radio, sur la route des vacances, ça a toujours été un truc que j’ai apprécié, même encore l’année dernière. Sinon, j’ai rarement vu le Tour passer au bord des routes. J’ai dû le voir deux fois. A côté de chez moi, il y avait une côte et je me souviens de la Fassa Bortolo qui emmenait le peloton et l’avait grimpé comme si ce n’était rien du tout.

J’ai toujours eu beaucoup de respect pour cette course formidable. Mais il y en a tellement, de belles courses…  C’est la plus belle, mais c’est surtout la seule, quand j’étais gamin, que l’on voyait à la télé avec une retransmission conséquente.

 

Propos recueillis par Bertrand Guyot pour Le Gruppetto

ASO / Pauline Ballet
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies