keyboard_arrow_up
Publié le : 28/04/2019

Un Liège Bastogne Liège dantesque

Dans des conditions hivernales et pluvieuses, cette édition de Liège Bastogne Liège aura été très éprouvante pour les coureurs et Anthony Perez aura encore confirmé à quel point il affectionne la doyenne des classiques.

Ce nouveau tracé aura changé le déroulé de la course. Finies les côtes de Saint Nicolas et celle d'Ans, place à la côte des forges et la Roche aux Faucons dans les 25 derniers kilomètres, les nouveaux juges de paix de la doyenne des classiques avant une plongée vers le centre de Liège, là aussi une arrivée toute nouvelle. Dès le départ donné à moins d'un kilomètres de la ligne d'arrivée, 8 coureurs ont pris l'échappée matinale qui a compté jusqu'à 7mn d'avance, dans des conditions hivernales et sous la pluie. C'est une course d'usure qui a eu lieu avec un écrémage par l'arrière si bien qu'il ne restait que 50 coureurs dans le peloton au pied de la Redoute à 40km de l'arrivée. Anthony Perez et les espagnols Luis Angel Mate et Jesus Herrada ont maintenu leur place dans ce groupe également durant le côte des Forges mais dès le pied de la terrible côte de la Roche aux Faucons (1,3km à 10% avec des passages à plus de 15%), le groupe a explosé et c'est Fulgsang qui en deux temps s'en est allé tout seul décrocher la victoire. Jesus et Anthony se sont retrouvés dans un 3ème groupe de poursuivants qui a joué le top 25 à l'arrivée. 24ème pour notre toulousain, 28ème pour Jesus, c'est une prestation solide compte tenu du niveau sportif comme nous le confirme Antho :

Je suis content d’avoir répondu présent sur la doyenne, une course qui me tient à coeur! même si je n’ai pas été acteur comme les deux dernières années, j’ai pris du plaisir à être avec les meilleurs dans le final, j’ai vu une autre facette de la course. Il me faut encore progresser pour répondre encore plus présent dans un final comme ça. J’étais pas mal à l’arrière toute la course j’ai usé pas mal d’énergie parce que j’étais transi de froid, je n’arrivais pas à garder une bonne position. j’ai réussi à me réchauffer que dans les 30 derniers kms. J’ai beaucoup de courses World Tour depuis le début de saison et ça m’a fait passé un cap physique et mental. Maintenant direction le Yorkshire!

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies