keyboard_arrow_up
Publié le : 10/09/2018

Julien Simon tient sa victoire en 2018

Après être passé tout près lors du GP de Plumelec, Julien Simon a décroché de très belle manière sa 1ère victoire de la saison sur le Tour du Doubs. Un bonheur n'arrivant jamais seul, Hugo Hofstetter conserve sa place de leader de la Coupe de France à deux manches de la fin.

Et de 21 ! Souvent placé cette saison, Julien Simon a décroché une magnifique victoire totalement méritée sur le Tour du Doubs, 13ème manche de la Coupe de France. Il a su prendre la bonne échappée de 5 coureurs puis en attaquant dans la dernière ascension, il s'est joué la victoire face à 2 autres coureurs. la 21ème victoire de la saison pour l'équipe (avec 11 coureurs différents) qui occupe toujours la 1ère place du classement par équipes et individuel (avec Hugo Hofstetter) de la coupe de France à 2 manches de la fin

Félicité de toutes parts et avant de reprendre la route pour participer, mardi, au GP de Wallonie, Julien Simon (32 ans) s’est chargé d’expliquer cette journée pour le moins délicate. «Nous sommes sortis à 5 dans un grimpeur et nous avons bien collaboré pour accentuer notre avance. Ensuite dans le Larmont, je savais que je devais me faire la peau pour ne pas me faire piéger. Je suis parvenu à suivre lors des attaques de Romain et Guillaume et nous avons basculé à 3 au sommet. Je suis resté méfiant dans cette descente car j’avais déjà chuté sur le mouillé. Et c’est ce qui s’est malheureusement produit pour Romain en faisant la descente.

Ensuite dans le final, j’avais un oeil sur Igor que je connais bien et possède aussi une belle petite pointe de vitesse. J’ai donc lancé le sprint aux 200 mètres et vu qu’il était à l’arrêt. J’ai donc pu savourer pleinement les derniers tours de roue. Je suis vraiment très content car je n’ai pas connu une saison facile. Je vais donc la savourer et profiter de la dynamique pour aller encore en chercher d’autres.»

Directeur sportif de Cofidis Solutions Crédits, Alain Deloeuil a tiré un grand coupde chapeau à ses protégés juste après la victoire de Julien Simon. «Ils sont arrivés à m’offrir l’Amérique alors que je ne leur en avait pas demandé autant. En effet, nous ne sommes partis qu’à 5 en raison des forfaits de dernière minute de Victor Lafay (maladie) et Nicolas Edet rentré à son domicile pour être aux côtés de son épouse qui a donné naissance à un petit garçon cette après-midi. Je leur ai donc dit de ne rien brusquer, d’être collectif et surtout d’être attentif afin de nous permettre de garder nos positions dans les différents classements de la Coupe de France. Et le scénario s’est révélé parfait puisque nous avons gagné mais aussi gardé la tête des classements par équipes, de celui des jeunes et du classement général. Dans le final, Julien Simon est parvenu à s’accrocher et n’a rien lâché malgré les coups de boutoir de Bardet et Martin. Il avait mal aux jambes comme tous les autres et je lui ai dit d’insister jusqu’au bout. Et dans un sprint en petit comité, «Juju» est très fort. Il l’a prouvé une fois de plus et avec la manière.»

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies