keyboard_arrow_up
Zoé Soullard - Tour du Limousin
Publié le : 18/08/2018

Nicolas Edet s'offre le Tour du Limousin

Nicolas Edet (30 ans) n’a pas tremblé à l’heure de mettre la balle au fond lors de la dernière étape du 51e Tour du Limousin gagnée par Lorrenzo Manzin (Vital Concept). Bien épaulé par ses coéquipiers, il a remporté avec la tête et les jambes le classement final de l’épreuve en se classant 8e. Une très belle et magnifique récompense au lendemain de sa 1re victoire chez les pros qui s’est avérée synonyme de sa prise du pouvoir au classement général.

Tout en savourant cette seconde victoire en l’espace de 24 heures, Nicolas Edet a tiré le bilan d’une épreuve où il avait déjà effectué ses débuts comme stagiaire, il y a 8 ans maintenant, sous les mêmes couleurs et qui restera inscrite, à jamais, dans son album de souvenirs. «J’aimerais remercier du fond du cœur tous mes coéquipiers et amis pour être parvenu à me donner la chance de défendre avec succès ce beau maillot jaune. Ils ont vraiment assuré du début à la fin parvenant à contrôler l’échappée. De mon côté, je me suis montré trop gentil à la flamme rouge et j’ai dû produire un effort pour revenir et terminer 8e d’un sprint alors que ce n’est pas ma spécialité. Je n’ai jamais douté mais c’est vrai que cela ne s’est pas joué à grand chose comme toujours sur le Limousin. Désormais je vais reprendre mon rôle d’équipier pour nos leaders au GP de Plouay. Mais ma plus belle victoire est encore à venir puisque dans quelques semaines mon épouse donnera le jour à notre 2e enfant.»

Directeur sportif de Cofidis Solutions Crédits (victorieuse pour la quatrième fois l’épreuve), Jean-Luc Jonrond a applaudi des 2 mains au travail de ses protégés lors d’une ultime étape tout sauf simple compte tenu du circuit final exigeant tracé autour de Limoges. «Tous les gars avec notre stagiaire Emmanuel Morin et notre néo-pro Victor Lafay ont parfaitement géré dès le moment où l’échappée est partie. Il y a bien eu un petit coup de chaud dans le final et ils sont encore parvenus à répondre aux attaques. Il y avait un super collectif et une très bonne ambiance. De son côté, Nicolas Edet est venu confirmer ses bonnes dispositions vues depuis Paris-Nice. Il a franchi un cap et cette victoire devrait lui donner le déclic définitif.»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies